L'entremetteur

<<-Bon, ça suffit Kyoya. Il faut que tu trouve une relation stable.>>
Ces mots étaient terribles. Je fixais Nile droit dans les yeux. Il n'avait pas l'air de plaisanter.
<<-J'ai épuisé toute ma liste de connaissances. Je n'ai plus qu'une personne à te présenter. Après ce sera fini.>>
Je le regardait, implorant.
<<-S'il te plaît... Fait un effort... Tu sais bien que je dois trouver quelqu'un. Je dois remplacer...
-Oui, je sais. Tu connais un mec parfait, mais comme tu sais que tu ne pourra jamais l'avoir, tu déprime et tu cherche quelqu'un d'encore mieux. Je connais la rengaine.>>
Il semblait excédé, voire un peu en colère.
<<-Le rendez-vous est à dix-neuf heures, chez Gustancci.
-Mais c'est un restaurant quatre étoiles ! Je peux pas payer ça !
-C'est lui qui payera. Et comme je te l'ai dit, c'est ta dernière chance. Donc vous n'allez pas vous rencontrer dans un MacDo.>>
Après avoir dit ça, il prit son sac et ouvrit la porte d'entrée.
<<-Eh, attend ! Et les informations ? Je ne sais pas qui c'est !
-Je te les donnerais plus tard par mail.
-Tu es le pire entremetteur du monde !>>
Puis, il sortit en claquant la porte, me laissant seul dans mon petit appartement. Si il savait que c'était lui que je cherche à remplacer... Elle a intérêt à être bien, sa "dernière chance". Je ne peux pas m'empêcher de soupirer. Il faudrait vraiment un miracle pour que je trouve quelqu'un de mieux que lui... Je me traîne jusqu'à ma garde robe. Il a dit que c'était à dix neuf heures ? J'ai une heure devant moi pour me préparer... Si il paye un restaurant quatre étoiles, il doit être riche, donc j'ai intérêt à être bien habillé. Mais il est hors de question que je porte un smoking. Je finit après quelques hésitations par me résoudre à mettre une chemise. Au passage, il faut que je prenne une douche... Je me déshabille, file à la salle de bain et appuie sur le bouton d'eau chaude. Je ne supporte toujours pas la sensation du liquide qui coule sur ma peau... Enfin, il faut souffrir pour être beau. Le problème, c'est que je n'ai pas envie de l'être pour n'importe qui. Je mets un peu de shampoing, rince puis coupe l'eau et attrape une serviette. En retournant dans ma chambre, je m'aperçois que j'ai un message de Nile. Sûrement les infos sur le type que je dois rencontrer... Je jette un coup d'½il, et là je dois me retenir de hurler. Je n'en crois pas mes yeux. J'espère de tout c½ur que ce n'est pas une blague. Ces quelques mots me donnent envie de sauter de joie. Il s'appelle Nile Pyre, il a 17 ans, et il t'aime depuis qu'il t'a rencontré. Je me pince plusieurs fois pour vérifier que ce n'est pas un rêve. Mais c'est bel et bien la réalité ! Sauf que... Je suis pris d'un affreux doute. Qu'est ce que je vais bien pouvoir lui dire ? Qu'est ce que je vais faire ? Machinalement, je m'habille, sort et marche en direction du restaurant. Perdu dans mes pensées, je me rends à peine compte que la petite rue dans laquelle je suis est sombre, trop sombre... J'entend un bruit de pas, et puis, c'est le noir complet.
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
J'ouvre les yeux. J'ai mal à la tête... Je suis allongé dans une ruelle sombre, le visage contre le sol. Je vois mon porte-monnaie, vide, ouvert à côté de moi. J'ai sûrement dû me faire tabasser par quelqu'un qui avait besoin d'argent. Les drogués frappent fort... Soudain, je me souviens de tout. Oh non, Nile ! Le soleil commence déjà à se lever. Je cours vers chez lui, espérant de tout c½ur qu'il ne m'en veux pas trop. J'ai un très mauvais pressentiment. J'arrive chez lui, en sueur et haletant. Je frappe une fois, mais comme on ne me répond pas, je tourne la poignée. Comme je m'y attendais, la porte est ouverte. J'entre, et aperçoit sa mère, tremblante, son portable à la main. Elle ne semble pas me voir. Elle attend quelques secondes que l'autre décroche, et se met à parler.
<<-A-allô... Police... Mon-mon fils... S'est enfermé dans sa chambre, et refuse d'en sortir... Je ne l'ai jamais vu comme ça, j'ai peur qu'il fasse quelque chose de grave... Bredouille-t-elle.>>
Je pâlit. Je me dirige à toute vitesse vers la chambre de Nile, et donne de grands coups dans sa porte.
<<-Nile ! NIIILE !!! Ouvre, je t'en supplie !!! Je hurle.
-Ky... Commence-t-il.>>
Puis, j'entend un grand fracas. Je ne tient même plus, et je défonce carrément la porte d'un coup de pied. Pour voir un affreux spectacle. Nile, mon Nile, attaché au plafond par le cou, une chaise renversée à ses pieds, en train d'étouffer. Ni une, ni deux, je remets la chaise en place, monte dessus et le soulève, lui permettant de retrouver un peu de souffle. Mais pas assez. J'essaie désespérément de couper la corde. J'ai énormément de mal à y arriver, en équilibre, avec une seule main de libre et serrant Nile de l'autre. Finalement, après plusieurs tentatives, elle se rompt et nous tombons tout les deux par terre. Je secoue Nile. J'ai atrocement peur.
<<-Nile ! Réveille toi ! S'il te plaît...>>
Je me retiens de pleurer. Heureusement, il ouvre les yeux. Mais c'est pour qu'ils se remplissent de larmes dès qu'il me voit.
<<-Dégage... Fait il.
-Quoi ? Mais...
-Dégage ! Lâche moi immédiatement et dégage !>>
Je ne pensait pas que quelqu'un qui venait de frôler la mort pouvait avoir autant de force pour crier. Je ne comprends pas pourquoi il est à ce point en colère contre moi.
<<-Nile, je suis désolé si je ne suis pas venu hier, mais je peux t'expliquer...
-Je m'en fous de tes explications ! Va rejoindre ton mec parfait là, et ne reviens plus jamais ! Je ne veux plus jamais te voir !
-Je l'ai déjà rejoint. Il est juste en face de moi.
-?
-C'est toi, espèce d'idiot, que j'aime depuis toujours.>>
Il reste là, à me fixer comme si il avait vu un alien.
<<-Mais alors pourquoi tu n'es pas venu au rendez-vous ?
-On m'a tabassé... Mais c'est rien...>>
Toute sa rage semble s'être évaporée. Mais j'arrive à lire encore une minuscule pointe de doute dans ses yeux. Alors, je l'embrasse. Il pleure encore plus, et moi aussi. Mais cette fois, ce sont des larmes de joie.

Tags : One-shot - L'entremetteur

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.131.189) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Cameby

    31/12/2016

    J'ai aimé ce one shot sur tout la fin!!
    Bravo Kyo tu es arrivé juste a temps pour sauver ton tendre et cher Nile 👍

Report abuse