Le jeu de l'Enfer : chapitre 1

PDV Kyoya Tategami :
Je suis dans une pièce sombre avec cinq autres garçons. Aucun de nous ne semble savoir ce qui se passe. Tous ont, comme moi, un papier à la main. Notre invitation.
[flash-back]
Je sort de mon appartement et descend les escaliers pour aller travailler, comme d'habitude. Mais dans l'entrée, je vois une petite fille d'environ dix ans, brune aux yeux bleus déguisée en Petit Chaperon Rouge. Étrange... Je me dis qu'elle doit aller à une fête costumée. Soudain, je remarque qu'elle tient une lettre à la main. Elle hésite un peu, puis la glisse dans ma boîte au lettres.
<<-Tu t'es trompée, petite. Dis-je.
-Vous êtes bien Kyoya Tategami ? Me demande elle en souriant.
-Euh, oui, mais...
-Alors je n'ai pas commis d'erreur.>>
Et elle repart tranquillement. Intrigué, je sort la lettre et la lit.
"Très cher inconnu, vous êtes invité 30 rue du Châtelet, demain, le 12 août à 4 heures de l'après-midi. Si vous venez, nous vous donnerons 10 000 dollars. Mais vous ne pourrez plus reculer. Alors, oserez vous venir ?
Signé : Le Petit Chaperon Rouge, Alice et Boucles d'Or."
[fin du flash-back]
Étant quasiment sûr que c'était une blague, j'y suis néanmoins allé, voulant percer ce mystère. Et apparemment, je ne suis pas le seul.
<<-Salut ! Je m'appelle Gingka Hagane. Et vous ? Fait l'un des garçons, sûrement plus pour briser le silence que par intérêt pour nos noms.
-Moi c'est Yu Tendo ! Fait le plus jeune, ayant probablement le même âge que celle qui m'a invité.
-Ryuga. Mais je vois pas ce que ça peut te foutre. Lâche un type à l'air pas très commode.
-Mon nom est Tsubasa Otori.
-Kyoya Tategami. Je dis, bien que je me fiche éperdument de la conversation.
-Nile. Répond simplement le dernier d'entre nous, mi-brun mi-rouquin, installé dans le fond de la pièce.
-Vous avez tous trouvé une lettre ou il y a marqué qu'on nous donnera dix mille dollars ou je suis le seul ? Continue Gingka.>>
Tout le monde acquiesce. Apparemment, aucun d'entre eux n'a vu la fille déguisée... Au bout d'un certain temps, une porte s'éclaire et s'ouvre toute seule, comme pour nous dire de passer par là. Petit à petit, nous entrons tous dans la pièce d'à côté, bien plus lumineuse que la première et dotée de trois écrans, un géant au milieu et deux moyens. En dessous de chacun, il y a une porte. Dès que nous sommes tous réunis, l'écran principal s'allume, et la petite fille au Chaperon Rouge apparaît.
<<-Où sommes nous ?!! Et où est l'argent ?!! Hurla Ryuga.
-Ne soyez pas impoli, s'il vous plait. Je vais tout vous expliquer. Tout d'abord, je m'appelle Ariane. Et ici... C'est le jeu de l'Enfer ! Il y a six participants, qui vont être répartis en trois équipes. Chacune des équipes va aller dans une des zones. La première est la mienne, la zone du Petit Chaperon Rouge. La seconde celle de ma s½ur Léa, celle d'Alice au Pays des Merveilles. Quand à la troisième, c'est la zone de Boucles d'Or autrement dit celle de Rachel. Le but de chaque équipe est d'arriver le premier à la maîtresse de la zone où ils se trouvent. Moi ou une de mes s½urs, en d'autres termes. Les deux qui gagneront repartiront chacun avec dix mille dollars ! Mais faites très attention, les zones sont truffées de pièges, et il faut que les deux personnes d'une même équipe nous atteignent pour gagner, donc pas question de laisser votre équipier en plan si il court moins vite que vous ! Expliqua Ariane.>>
Elle fit un grand sourire, et attrapa un bocal où il y avait six perles de couleur différentes et trois assiettes. Elle ferma les yeux, en piocha deux et les installa dans l'assiette rouge, en pris deux autres et les mit dans la bleue, et enfin posa les deux dernières dans la dorée.
<<-Parfait. Kyoya et Nile iront dans la zone du Petit Chaperon Rouge, Ryuga et Gingka dans celle d'Alice et Tsubasa et Yu dans la zone de Boucles d'Or. Amusez vous bien ! Fit Ariane.>>
Ryuga et Tsubasa protestèrent. Quand à moi, je me dis que ça aurait pu être pire. Nile n'avait pas l'air très fort, mais au moins, d'après ce que j'en avais vu, il savait se taire, ou tout au moins il ne m'ennuierait pas trop. Ariane claqua des doigts, et les trois portes s'éclairèrent. Les deux autres écrans s'allumèrent, laissant apparaître chacun une petite fille du même âge qu'Ariane, mais blondes, l'une aux yeux bleus habillée en Alice, et l'autre aux yeux verts qui portait un costume doré et qui avait des cheveux bouclés.
<<-Très bien, nous allons pouvoir commencer. Fit Ariane.
-Et si votre jeu ne nous intéresse pas ? Demanda Nile en faisant mine de partir.
-Premièrement, vous avez tout les six besoins de l'argent que je vous ai promis. Et deuxièmement, vous êtes venus. Or, votre invitation disait clairement que vous ne pourriez pas reculer. Répondit la petite fille. Bon, maintenant, chaque équipe se place devant sa zone respective. J'imagine que vous n'avez pas besoin de moi pour deviner ou vous devez aller.>>
Nous obéissons, ayant tous envie de retourner chez nous avec les dix milles dollars. Ariane balance la tête d'un côté et de l'autre, semblant réciter intérieurement un compte à rebours. Soudain, elle hurle "Start !" et les portes s'ouvrent aussitôt. Immédiatement, j'entre dans la zone "du Petit Chaperon Rouge", comme elles disent. Nile semble hésiter une seconde ou deux puis me suit. Dès qu'il est entré, la porte se referme. Il vérifie qu'il peut encore l'ouvrir, mais il fait une drôle de tête.
<<-Nous sommes enfermés. Dit il avec une voix qui trahit un léger stress.>>
Je choisit de ne pas y prêter attention, et continue à marcher.
<<-Je peux savoir où tu vas ? Demande Nile.
-Chercher mes dix milles dollars. Je répond, un peu étonné qu'il ne le comprenne pas.
-Et tu sais où on doit aller ?>>
Aïe. Je n'y avais pas pensé. Je n'ai aucune idée d'où trouver Ariane. Je regarde tout autour de moi, cherchant une indication. Mais il n'y en a aucune. Juste la forêt qui s'étend à perte de vue. Ce qui est un peu étonnant, d'ailleurs, étant donné que nous nous trouvons encore dans le bâtiment. Il faut vraiment avoir de l'argent à dépenser pour faire pousser une forêt en intérieur. En cherchant bien, je finis par trouver un chemin. Je choisis de passer par là et commence à le suivre, en faisant signe à Nile de m'imiter.
 
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
 
Ça fait deux heures que nous marchons. Soit cette forêt est gigantesque, soit nous tournons en rond. Mais comme je n'ai vu aucun croisement, ça m'étonnerait. Soudain, Nile s'arrête. Je regarde ce qui se passe. Il y a deux chemins.
<<-On prend lequel ? Je demande.
-Aucune idée... Répond il.>>
Pas plus avancé, j'hésite, puis prend à gauche.
<<-Qui te dit que c'est le bon chemin ? Fait mon coéquipier.
-Personne, mais c'est mieux que de rester planté là sans rien faire.>>
En soupirant et grommelant que si ce n'était pas le bon chemin et que si on perdait à cause de ça, je lui devrais dix mille dollars, il me suit. Nous marchons comme ça encore un quatre d'heure ou vingt minutes, puis je vois quelque chose bouger dans un buisson. Intrigué, je m'approche un peu et tombe nez à nez... Avec une meute de loups !

PDV Damian Hart :
Je prend des photos de scènes de leur "Jeu de l'Enfer". Je me félicite intérieurement d'avoir réussi à pénétrer dans leur salle... Hum... De contrôle, je suppose... En tout cas, dans la salle où elles se trouvent. Je suis un peu en colère contre moi-même de ne pas avoir été assez rapide pour empêcher leurs six victimes de ne pas entrer chez elles, mais je les ferais sauver dès que je serais sorti d'ici avec toutes mes preuves. Mais une chose est sûre. Je n'en crois pas mes yeux. On m'avait dit que ces triplées étaient folles à lier, mais je suis quand même effrayé. Ce qu'elles font est juste inhumain. Et le pire, c'est de savoir que ce n'est pas la première fois. Elles ont recommencé... L'autre fois, aucun des six participants n'avaient survécu, et ainsi il n'y avait pas eu de témoins et même si il y a eu une procès, elles s'en sont tiré avec un non lieu faute de preuves, bien que l'on connaisse leurs crimes. J'ai beau faire partie de la police depuis cinq ans, je n'ai jamais vu ça. Que ce soit le fait qu'elles soient si jeunes ou leur manière de tuer. Un jeu, comme elles l'appellent. C'est vrai que si ça n'était pas mortel, ça ferait un bon jeu, comme Fort Boyard ou Koh-Lanta, mais là... C'est abject ! Elles vont aller droit en prison quand je sortirais d'ici avec toutes mes preuves. Au revoir, Ariane, Rachel et Léa Rosso... Je me retourne et m'apprête à partir sans me faire remarquer, mais j'entends un rire cristallin dans mon dos. Je fait une nouvelle rotation et voit Ariane qui s'est tournée vers moi, et qui rigole. Léa me fixe aussi. Son regard est vide et me glace le sang. Pour finir, Rachel regarde, et se met à pleurer.
<<-Ariane... C-c-c'est un policier ! Ils sont méchants... Ils me font peur... Ils ont été horribles avec nous la dernière fois. Dit elle, en larmes.
-Ne t'inquiète pas, je vais le faire disparaître. La rassure sa s½ur en s'arrêtant de rire. Comment vous appelez vous, Monsieur ?
-Damian Hart... Je répond machinalement.>>
Elle appuie sur un gros bouton violet et... Je tombe. Je n'avais pas vu que je me trouvais sur une trappe. Après une chute de deux ou trois mètres, je me relève péniblement. J'ai mal partout. Soudain, je sens une odeur étrange. Je ne tarde pas à la reconnaître. Du pétrole. Je suis tombé dans du pétrole, et maintenant j'en suis couvert. J'ai atrocement peur. Ariane se penche sur le trou, et craque une allumette. Avant même que j'ai pu réagir, elle l'a jetée, a refermé la trappe... Et je suis un feu. Je hurle. La douleur est insupportable. Je pousse un dernier cri d'agonie, et plus rien.
 
Aurélie : Un chapitre et déjà un mort... T'es vraiment une psychopathe !
En même temps, un truc qui s'appelle "le jeu de l'Enfer", tu t'attendais à quoi ? Et puis, ceux qui me connaissent le savent, je hais Damian !!!!! Donc quitte à faire une fiction ou tout le monde (ou presque ?) meurt, autant en profiter pour le faire mourir d'une mort violente, douloureuse, et ridicule. *sourire angélique*

Tags : Fiction - Le jeu de l'Enfer - Chapitre 1

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.90.159.192) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Cameby

    30/12/2016

    😊*
    Sorry je me suis trompé de smiley ><

  • Cameby

    30/12/2016

    Trooooop bien *-* la suite m'intrigue grave ❤😑

  • Kyoya-Beyblade

    31/03/2016

    Blog-fan-club wrote: "Mais je suis le père quand même c'ewt pas rien si ???"

    Euh... Si ?/PAN/

  • Blog-fan-club

    15/03/2016

    Mais je suis le père quand même c'ewt pas rien si ???

  • Kyoya-Beyblade

    11/11/2015

    Blog-fan-club wrote: "Euh... OK !
    Mais non Yuki-chan tu es très douée ^o^ et arrête de pleurer ou je demande la garde complète du gosse !
    "

    Quoi ?!!! Mais t'as pas le droit, c'est mon bébé !!! C'est moi qui ait été enceinte de lui, t'as aucun droit sur lui !!!

  • Blog-fan-club

    11/11/2015

    Euh... OK !
    Mais non Yuki-chan tu es très douée ^o^ et arrête de pleurer ou je demande la garde complète du gosse !

  • Kyoya-Beyblade

    05/11/2015

    Blog-fan-club wrote: "Sérieusement, elle a dit que ça s'appelait le jeu de l'Enfer et personne ne se méfie ? À leur place, j'aurais peur... À part ça j'adore ! Je crois que c'est le meilleur premier chapitre que tu ait écrit ! Bravo ma Yuki-chan !"

    Mais c'est parce que... Non il y a pas d'explications en fait... Ils ne devaient pas bien écouter à ce moment là u.u
    Là dessus on est d'accord, c'est le meilleur premier chapitre que j'aie écrit... Mais vu la médiocrité des autres, c'était pas bien difficile de les dépasser... *fond en larmes* Pourquoi suis-je si nulle ?!

  • Blog-fan-club

    31/10/2015

    Sérieusement, elle a dit que ça s'appelait le jeu de l'Enfer et personne ne se méfie ? À leur place, j'aurais peur... À part ça j'adore ! Je crois que c'est le meilleur premier chapitre que tu ait écrit ! Bravo ma Yuki-chan !

  • Kyoya-Beyblade

    23/09/2015

    Le-Labyrinthe-Newt wrote: "ahah t'es pas la seule sadique tu vois ( tu veux faire prof ?)"

    Je connais plein d'autres sadiques, genre... Elle.
    La psychopathe : Mouhahahaha !!!! Meurt dans d'atroces souffrances !!!
    Mais vu que c'est une de mes personnalités multiples, je sais pas si ça compte...
    Non je veux pas faire prof, les élèves sont trop chiants et ils écrivent des fictions yaoi en cours ! (oui je me base sur ce que moi je fais en classe, problem ?)

  • Le-Labyrinthe-Newt

    21/09/2015

    ahah t'es pas la seule sadique tu vois ( tu veux faire prof ?)

Report abuse