One-shot spécial Halloween : Folie pure

Et voilà... Une très jolie image, absolument pas psychopathe et tout à fait normale. *a vu tellement de choses psychosadiques qu'elle s'en rend même plus compte*
Une nuit de violente tempête, sans lune, sans étoiles, où tout le monde est occupé et court dans tout les sens... C'est le meilleur moment pour partir de cette île, non ? Tout autour de moi, j'entend des hurlements. Mais pourquoi crient-ils ? De quoi ont ils peur ? Ce n'est qu'un petit orage... À chaque éclair, les hurlements redoublent, bientôt suivis de bruits métalliques, ils frappent probablement sur les portes de leurs chambres. Mais eux, pourquoi veulent ils partir ? Eux aussi, des gens les attendent ? Les infirmiers courent dans tous les sens. Ils essayent de les réconforter, mais ils sont trop peu nombreux par rapport au nombre de mes amis. J'aimerais bien aider, mais je n'ai pas le temps. Je vérifie que personne ne me regarde, je sais qu'ils essaieraient de me retenir, et grimpe sur la fenêtre. Je me glisse entre les barreaux et saute. Je retombe sur mes jambes. J'ai un peu mal, mais ce n'est qu'une chute du premier étage, rien de grave. Par contre, avec toute cette boue et cette pluie, mes vêtements sont dans un sale état. Je soupire et me dirige vers le gigantesque portail, quand soudain j'aperçois une lumière au second étage du bâtiment qu'occupent les infirmiers et les docteurs. Je fais un rapide calcul. Le second étage, c'est le bureau du directeur. J'essaie de me retenir en me disant que je n'ai pas le temps et que je risque d'être en retard, mais je ne peux pas m'empêcher de courir jusqu'à la lumière. Je dois le remercier... J'ouvre la porte. Personne. J'entre et monte rapidement l'escalier, jusqu'au second. Je pose la main sur la poignée et inspire un grand coup. Le directeur est assis dans son fauteuil habituel, dos à moi. Je m'approche discrètement de lui par derrière et le serre dans mes bras. Il sursaute violemment et tourne la tête vers moi. Il ne dis rien, mais je peux sentir sa surprise. Je décide de lui annoncer que je pars aujourd'hui.
<<-Adieu... J'adore cet endroit, mais je dois partir. Vraiment. J'ai une chambre, à manger, des gens qui s'occupent de moi, et tout ça, gratuitement... Comment vous remercier ? Je voudrais pouvoir vous emmener avec moi, mais je n'ai pas assez de place...>>
Soudain, j'ai une idée, en voyant un couteau posé sur le bureau, et l'attrape.
<<-Mais oui, bien sûr... Il suffit de ne prendre qu'une petite partie... Voyons... Qu'est ce qui est le plus important ? Vos yeux ? Non... Votre bouche ? Votre cerveau ? Aidez moi, directeur...>>
Je lui jette un regard implorant, mais il reste muet. Après quelques secondes de réflexion, je brandis mon couteau, lui ouvre la cage thoracique et récupère son c½ur. Il est chaud et bat encore. Ses autres organes se déversent sur le sol. Je les ramasse une par une et les replace dans son corps. Je referme ses yeux et sa bouche, puis cache l'ouverture béante dans les plis de ses vêtements. Comme ça, on dirait vraiment qu'il est encore là. Mais il est avec moi. Je prend des clefs posées sur le bureau. J'hésite encore un peu, et repart jusqu'au portail. Comme je m'en doutais, la plus rouillée l'ouvre. Mais je remarque une clef d'auto dans le trousseau. Je prend le c½ur et l'interroge.
<<-Ça ne vous dérange pas si je prend votre voiture, directeur ?>>
Je prend son silence complet pour un oui, et me dirige vers l'automobile, la déverrouille et entre. C'est mieux que d'aller à pied... Je démarre le contact et sort en défonçant légèrement le portail. J'aurais peut être dû l'ouvrir complètement avant... Le bruit attire quelqu'un qui me hurle quelque chose que je n'entend pas à cause de l'orage. Je l'ignore. Désolé, mais je n'ai vraiment pas le temps... Je conduis à toute vitesse jusqu'à la mer. Je l'avais complètement oubliée, celle-là... Il y a un bateau qui vient chaque semaine pour ravitailler l'île, mais à part ça... Je n'ai aucun moyen de partir, à moins d'y aller à la nage. Et puis zut, je n'ai pas le temps. Je me jette à l'eau et me dit que finalement, j'ai bien fait d'apprendre à nager quand j'étais petit. Elle est froide, et la tempête ne m'aide vraiment pas. Je suis obligé de lutter à chaque mouvement. Quelle perte de temps... Au bout de quelques heures quand même, j'atteins un rivage. Je sort de l'eau sous les yeux effarés des quelques passants assez courageux pour sortir à l'aube, et demande à l'un d'eux dans quelle ville je me trouve. Il ouvre de grands yeux et répond machinalement "Farampton". Je me souviens vaguement que c'est à dix kilomètres de mon objectif, Selsy. Je n'ai plus qu'à trouver quelqu'un qui accepte de m'y conduire ou alors je devrais y aller à pied, ce que je redoute par dessus tout. C'est que je commence à être épuisé... Je me dirige vers une personne qui s'apprête à prendre sa voiture et lui demande gentiment de me prendre en stop, mais il refuse et commence à partir. Je précise que c'est très important, mais il s'en fiche complètement. Alors je sort mon couteau -une chance que je ne l'ai pas perdu avec toutes ces vagues-.
<<-Voulez-vous bien me conduire à Selsy, s'il vous plaît ? Je dis avec un grand sourire.>>
Il pâlit et s'enfuit en courant. Tant pis... Je m'apprête à repartir quand je remarqué qu'il a laissé les clefs. J'hésite un peu, puis me décide et monte dans la voiture. Il n'avait qu'à m'aider... Je conduis jusqu'à Selsy en luttant contre le sommeil. Dès que je suis arrivé, je me gare et m'endort profondément.
À peine réveillé, je saute hors de la voiture et m'en éloigne à grand pas. Si on me demande les papiers, je vais avoir des ennuis... Il commence déjà à faire nuit... J'ai dormi si longtemps ? Soudain, un petit garçon me tend un journal. Je le remercie et le lui achète. Je commence à le feuilleter sans trop y faire attention, quand un détail me coupe le souffle. Sur la sixième page, il y a une photo de moi, et un peu en dessous une du directeur ! Je lis attentivement l'article.
"Hier, un patient de l'hôpital psychiatrique de Shtatfeld, réputé être un des plus grands meurtriers que ce monde ait porté, s'est échappé en tuant le directeur, M. Rosanord, mais s'est jeté à la mer malgré la violente tempête. Peut être s'est il suicidé dans un accès de lucidité, ou peut être a-t-il pensé pouvoir survivre. Le corps n'as pas été retrouvé."
Je me retient de verser une larme. Ils pensent que je suis mort ? Les pauvres, ils doivent être tellement tristes... J'aimerais pouvoir retourner là bas pour les réconforter. Mais soudain, je jette un coup d'½il à la date du journal. 31 octobre... Je suis en retard ! Et dire que je pensais avoir de l'avance... Je cours, je cours comme je n'ai jamais couru, jusqu'à la petite chapelle. Elle est encore plus en ruines que la dernière fois que j'y suis allé. Mais ce n'est pas elle qui m'intéresse, c'est le cimetière jute à côté. Je m'assied juste en face d'une tombe pleine de mousse et entreprend de la nettoyer, en commençant par le nom. Je ne peux pas m'empêcher de sourire en voyant écrit "Estelle Strassia", mais je suis triste que ce soit dans ces circonstances. Enfin...
<<-Mon amour... Où est tu ? Je murmure.>>
Soudain, une jeune fille extrêmement pâle, presque translucide, apparaît. Je reconnais aussitôt Estelle, ou plutôt son fantôme.
<<-Merci d'être venu me voir. Me dit-elle en souriant.
-Au fait, j'ai une bonne nouvelle. Je t'ai vengée...
-Quoi ?
-Ta famille n'a pas fait assez attention à toi, c'est de leur faute si tu es tombée par la fenêtre ! Alors... Je les ai tués ! Tous sans exception...>>
Un air horrifié se peint soudainement sur son visage, et des larmes coulent sur ses joues.
<<-Nile... Ce n'est pas bien...
-Mais qu'est ce que tu raconte ? Ils l'avaient mérité !>>
Ses larmes redoublent. Je la prend dans mes bras pour la réconforter, mais cela ne la calme absolument pas. Pourquoi n'est elle pas heureuse ? Je me met à pleurer moi aussi, je ne supporte pas de la voir comme ça. Soudain, j'entend des bruits de pas précipités, essuie mon visage d'un revers de main et me retourne. Des policiers... L'un d'eux prend la parole.
<<-Vous êtes bien Nile Pyre ? Me demande-t-il.
-En effet... Mais si vous permettez, je suis avec ma fiancée.>>
Il regarde partout et ne semble voir personne. Je soupire, l'ignore et reporte mon attention sur Estelle.
<<-Calme toi, mon amour...
-Mais à qui parlez vous ?! Hurle un autre policier.
-Je vous l'ai dit, à ma fiancée. Et je n'ai vraiment pas le temps pour vous, désolé. Aujourd'hui, c'est Halloween, le jour des morts. Le seul jour de l'année où je peux la voir... Demain, je pourrais m'occuper de vous, mais aujourd'hui il n'y a qu'elle qui m'intéresse.>>
Soudain, j'entend un coup de feu et ressent une douleur atroce au même moment. Une tâche de sang se forme sur mon ventre, et je m'écroule. Je vois une lumière blanche, et revient exactement à l'endroit où je suis mort. Alors, je suis pris d'une colère noire, attrape mon couteau et m'apprête à le planter dans le c½ur de celui qui a tiré, mais une main se pose sur la mienne et l'agrippe fermement. Estelle...
<<-Nile, ce n'est pas bien.>>
Une horloge se met à sonner. Un coup, deux coups, trois coups, onze coups... Douze coups. Halloween est terminé. Estelle et moi disparaissons.
<<-Viens, je vais te présenter le monde des morts. Dit-elle.>>
Elle me sourit tristement, juste avant de s'évaporer entièrement.

Tags : One-shot spécial Halloween - Folie pure

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.90.159.192) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Cameby

    31/12/2016

    Ah je vois X) mais bon c bien vu qu'à présent il est à jamais avec elle haha *-*

  • Kyoya-Beyblade

    31/12/2016

    Cameby wrote: "Wow... Hm c rare qu'il meurt Nile X)
    Super one shot ^^
    "

    Oui mais c'est pour retrouver Estelle... Et puis vu l'état dans lequel il était, valait mieux qu'il meure, ne serait-ce que pour les autres ^^'

  • Cameby

    31/12/2016

    Wow... Hm c rare qu'il meurt Nile X)
    Super one shot ^^

  • Kyoya-Beyblade

    09/11/2015

    ktn-love wrote: "Oui c vrai... Mon pauvre choupinooooou TwT
    Tu m'a fais mourir de rire xD de l'eau et j'ai ressuscité 8)
    "

    Il avait qu'à être plus obéissant et moins caractériel non mais oh ! C'est moi le chef ici...
    Yuki Snow : Pardon ?
    *vient de se rendre compte qu'elle était là* Euh... Glups... La reine ! M-mais t'étais pas occupée à trouver un plan pour dominer le monde et à tester un rire de méchante qui fait bien flipper sur ton trône toi ?
    Yuki Snow : *regard noir* Dans ta tête, c'est MOI le chef. Ne l'oublie plus jamais.
    Je me fais victimiser par mes propres personnalités... Je devient chaque jour plus bizarre...
    Ouf, j'ai eu peur....

  • ktn-love

    09/11/2015

    Oui c vrai... Mon pauvre choupinooooou TwT
    Tu m'a fais mourir de rire xD de l'eau et j'ai ressuscité 8)

  • Kyoya-Beyblade

    09/11/2015

    ktn-love wrote: "Mdrrrr xD moi g cru que la brique ct pour pouvois etre assez grande pour le mesurer et toi tu lui balance dessus x"DDD Chui morte là!"

    x) hé ouais je suis une tarée moi ! Mais si il était conscient, il aurait jamais accepté que je le mesure, alors...
    Non meurs pas T^T !!!

  • ktn-love

    07/11/2015

    Mdrrrr xD moi g cru que la brique ct pour pouvois etre assez grande pour le mesurer et toi tu lui balance dessus x"DDD Chui morte là!

  • Kyoya-Beyblade

    07/11/2015

    ktn-love wrote: "Oui xD C vrai que Kyoya est une de mes rares exceptions aussi mais... c.. LUI quoi xD apres presque tous les autres font entre 1m65 et 1m70 x") c mon seul critère physique xD"

    Mais en fait... On sait pas trop quelle taille il fait, donc il peut parfaitement être tout petit en fait ! *prend une brique et un mètre*
    Aurélie : Je sais pas pourquoi, mais je le sens pas trop... Yuki, ne fais pas de conneries !!!
    Mais je vais pas en faire... Je sais parfaitement ce que je fais ! *lance la brique en plein dans la tête de Kyoya*
    Aurélie : MAIS T'ES DINGUE !!!!!
    Mais non c'est pour son bien ! *essaie de mesurer Kyoya*
    Aurélie : *se plante une épée dans le ventre* Je veux mourir...
    Oui ben t'y arriveras pas ! *tellement douée qu'elle a réussi à à moitié momifier Kyoya avec le mètre* Mais comment ça marche ce truc >< ?!!!

  • ktn-love

    06/11/2015

    Oui xD C vrai que Kyoya est une de mes rares exceptions aussi mais... c.. LUI quoi xD apres presque tous les autres font entre 1m65 et 1m70 x") c mon seul critère physique xD

  • Kyoya-Beyblade

    06/11/2015

    ktn-love wrote: "Mais c trop bien :D srx j'aime bien mes 1m65, puisque j'aime les meks petits en taille... Mieux vaut pas que je sois trop grande x")
    Oui x"D ca sera mieux que moi!
    "

    *vient de découvrir plein de trucs* Mais c'est trop bien moi aussi j'aime les mecs petits !
    Aurélie : Oui mais toi, tu aime tout les mecs u.u
    Tais-toi toi ! Mais c'est vrai en plus ! En ce moment, je suis principalement amoureuse de... Kyoya, bon lui il est d'une taille moyenne, mais les trois autres (respectivement Nile, mon garde du corps, et Are-une de mes créations-) ils sont tous petits !
    Aurélie : Oui mais ça c'est parce que t'es une pédophile...
    Mais pas du tout !!!

Report abuse