Envers et contre tous : chapitre 9

(ENFIN !!!!!)

 
Bon, comme j'ai pas envie de raconter comment Kyoya va faire pour résoudre ses problèmes d'argent, et que de toute façon je reste indécise sur ce point-là, je vais aujourd'hui vous présenter... Euh... Qu'est ce qu'il me reste à présenter ? *fouille dans ses papiers* Ulrich, Ulia, Ryuga... *fronce les sourcils* C'est quoi, ça ? Ça se mange ? *hausse les épaules* Bon, ça doit pas être important !° Bref... Ah, voilà, aujourd'hui, je vais vous présenter la rencontre entre Estelle et Nile ! Et pour ça, je vais mettre le point de vue de... *suspense !
Pence : Salut, moi c'est Pence !
C'est dégueulasse. Bon bref, je vais mettre le point de vue de...*
Pas de Nile, et pas d'Estelle non plus ! Ah ben oui, c'était tellement logique et évident, je vais parler d'eux, alors c'est tout à fait normal que je mette pas leur point de vue ! ... Au fait, je vous ai présenté mon cousin ? Je le loge chez moi parce que Aurélie et Sakura sont parties et que j'ai peur quand je suis toute seule la nuit... Euh, attendez, personne n'a besoin de savoir ça !!! Je vous ordonne de l'oublier tout de suite !!! Breffeuh, voilà mon cousin !
Nick : Salut, moi c'est Nick. Nick Lalogique.
La Voix : Je sais pas pourquoi, mais son nom me dit rien qui vaille...
*grand sourire* Tu veux que je te présente mon autre cousin ? Dan Gereux ?
La Voix : Non merci...
Enfin bref je parle, je parle, je suis conne, je met beaucoup trop de "bref", et cette introduction devient beaucoup trop longue ! Alors je vais arrêter dans... Trois... Deux... Un... (Hyper vitesse !!! Euh, je veux dire...) Maintenant !
°Oui je sais je les ait pas fait apparaître depuis hyper longtemps ^^' désolée...
 
PDV Nile Pyre (au fait, j'ai changé d'avis !/PAN/Quoique vu l'état d'esprit totalement différent du Nile du passé, on dirait vraiment un peu une autre personne... je crois) :
Je m'esquive le plus discrètement possible, laissant Henna et Kyoya seuls. Leurs affaires ne me regardent pas, et, même si cette histoire de factures m'intrigue, il est préférable que je reste en dehors de ça. Je retourne dans la rue, et me demande qu'est ce que je pourrais bien faire. Je finis par choisir de rentrer chez moi. Seulement, alors que j'étais en train de marcher, je tombe sur... Ce parc. Notre parc...
[flash-back]
Je suis épuisé. J'ai passé la semaine entière à déballer des cartons. Si j'avais su que c'était si difficile de déménager, je ne sais pas si je l'aurais fait... Mais maintenant que j'ai enfin terminé, je ne sais pas trop quoi faire. Ce sont les premiers jours de classe, alors je n'ai pas encore de devoirs. Après quelques hésitations, je décide de sortir. J'ai justement remarqué un petit parc tout près de chez moi, et j'y vais tranquillement, pousse la minuscule grille de fer, m'engage sur le chemin de sable, et ne regrette pas du tout mon choix. C'est tellement joli... Il y a des arbres tout autour du chemin, et à quelques mètres, je distingue un bac à sable où des enfants jouent gaiement. Il y a des bancs, à côté, pour que leurs mères puissent les surveiller, et derrière, se trouve une magnifique fontaine de pierre blanche. Je me dirige vers elle, et m'assoit sur le bord. J'observe les autres gens, émerveillé. Cette scène est si paisible, le silence est troublé uniquement par quelques rires clairs et doux... Je n'ai jamais vu de parcs comme ça, en Égypte. Il y a bien les jardins du palais de mon père, mais ils sont vides. À part quelques horticulteurs qui viennent les entretenir et ma s½ur qui s'y promenait parfois, il n'y a personne, et surtout, ils sont vides de sens. C'est ma mère qui a fait planter les arbres qu'ils contiennent, et pourtant elle n'y a jamais mis les pieds, elle y a à peine jeté un coup d'½il quand leur décoration a été terminée. Personne ne les admirait, personne ne jouait dedans, ils ne servaient à personne. Ils avaient beau être luxueux et presque royaux, ils étaient bien inutiles. Et voilà que, dans cette petite ville comme il en existe tant d'autres dans le monde, je trouve un parc, qui ne dois pas coûter très cher en entretien, et qui pourtant est cent fois plus utile et cent fois plus gracieux que les jardins hors de prix de mes parents. Quelle ironie...
<<-Excusez-moi !>>
Je sursaute. Aussitôt, ma chemise se retrouve exposée à l'eau de la fontaine... Et finit trempée avant même que j'ai pu voir qui m'avait parlé.
<<-Oh mon Dieu ! Je suis désolée ! Je ne croyais pas... Je ne savais pas... Je ne voulais pas... Je, je... Je ne pensais pas que vous alliez réagir de cette façon !>>
Je tourne la tête vers cette voix, fluette et assez douce, qui m'a sorti de mes pensées de manière pourtant si brutale.* Et je tombe sur un ange. Cette fille... Elle est tellement splendide et rayonnante que j'en reste le souffle coupé. Elle a de superbes cheveux mauves et des yeux de la même couleur, et elle est habillée entièrement en lilas, et elle est magnifique... À côté d'elle, même ma s½ur, qui faisait passer les plus éblouissantes filles du pays pour des laiderons grossiers et disgracieux, ressemble à une serpillière.** Elle est juste... Parfaite.
<<-Hu... Hu-hum ! Monsieur...>>
Je retrouve aussitôt le don de la parole.
<<-Oui, euh... Ne vous inquiétez pas pour moi, ce n'est rien ! Ma chemise va sécher ! Et... Vous pouvez m'appeler Nile, si vous voulez... Et me tutoyer...
-Moi c'est Estelle Strassia, enchantée... Mais... Si je t'ai dérangé... Encore une fois, j'en suis désolée !
-Ce n'est pas grave !
-Merci d'être si compréhensif... Si je t'ai dérangé, c'était pour te demander, si, hum... Est ce que tu accepterais d'être mon modèle ?
-Modèle ?
-Oui !>>
Elle me tend un carnet de croquis.
<<-J'aimerais devenir artiste ! Et... Tu avais l'air si beau, à réfléchir contre cette fontaine...
-Eh bien, pourquoi pas ? Si je n'ai pas l'air trop stupide avec mes vêtements trempés... Je répond avec un sourire.>>
Elle rit doucement.
<<-Tes cheveux sont plein d'eau aussi, tu sais...
-Vraiment ?>>
Je passe la main dedans, et effectivement, ils sont mouillés. Je hausse les épaules.
<<-Eh bien, je vais attraper un rhume et mourir... Tant pis ! J'aurais vécu quatorze ans, ce n'est déjà pas mal !***>>
Elle pouffe, puis, une fois calmée, va s'asseoir sur un des bancs. En tirant la langue, elle se met à dessiner. J'ai trouvé un square mignon et une fille encore plus mignonne... Eh bien, au moins, je n'ai pas perdu ma journée ! J'attend un peu, sans bouger, en l'observant simplement, et au bout d'une seconde, -ou d'une demi-heure peut être ? Je n'ai plus de notion de temps quand je la regarde...- elle se dirige vers moi et me montre son croquis. C'est une esquisse crayonnée, sans couleurs, mais pourtant rayonnante de joie. J'ai du mal à croire que c'est moi qui suis représenté. Ce garçon, sur le papier, son sourire est sincère et lumineux, tellement différent du mien... Ce n'est pas mon sourire, c'est le sien.
<<-Ton dessin est très joli.
-Merci...
-Comme la grande artiste qui l'a réalisé.
-A-arrête ! Je vais rougir !!! Proteste-t-elle, réellement rouge.
-J'insiste. Mademoiselle, vous êtes la plus charmants créature qu'il m'ait été donné de rencontrer. Pourriez-vous me faire l'honneur de me suivre dans mon humble demeure, pour que nous fassions connaissance autour d'une boisson ? Je dit, tout en esquissant une légère révérence et en lui tendant la main.>>
Après une légère hésitation, elle la prend.
<<-C'est d'accord !
-Tu m'en vois ravi. Je m'excuse d'avance pour le désordre, je viens d'emménager...
-Oh, vraiment ? Tu voudras que je te montre le quartier ?
-Ce serait un plaisir...>>
Et, main dans la main, nous continuons à parler de tout et de rien, comme si nous étions amis depuis toujours.
[fin du flash-back]
C'est ici que je l'ai rencontrée... Ici. Et si je ne m'étais pas promené dans ce parc ? Si je ne m'étais jamais arrêté à la fontaine ? Serait-elle toujours en vie à l'heure qu'il est ? Estelle... Je pousse la grille, qui est un peu rouillée maintenant, et fait un grincement strident en bougeant, et entre. Les arbres, le bac à sable, les bancs et la fontaine sont toujours là. Même les gens sont encore là. Ce ne sont pas les mêmes, certes, mais ils ont une attitude semblable et jouent, et parlent, et surveillent leur progéniture exactement comme avant. Tout est pareil, et pourtant tout est différent. Parce que si je m'assied sur la fontaine, et que je me mets à réfléchir, aucune fille aux cheveux mauves ne viendra me faire sursauter, et manquer de me faire tomber à l'eau. Parce que même si je reproduit exactement la même scène qu'il y a deux ans, tout aura pourtant changé. Parce que tu n'es plus là... Dans un mouvement désespéré, je m'assied quand même sur le bord du bassin. Je m'apprête à repartir, quand soudain, j'ai la sensation que quelqu'un sourit. Alors, je regarde le ciel, et je comprend tout. Je comprend que tu m'as vu. Et c'est presque comme si je t'entendait dire "Idiot... Je suis toujours là. La seule chose qui a changé, c'est toi.".
 
*On ne change pas une équipe qui gagne, Nile est toujours complètement dans la Lune. *long soupir* Mon pauvre Nilou-chan, t'es tellement stupide dans mes fictions... Comme tout le monde, d'ailleurs...
**Oui, il vient bien de traiter sa s½ur de serpillière.
Natsuko : *yeux en feu* Niiiiiile... Tu vas souffrir !!!
Calme-toi, Natsu, s'il te plaît... ^^'
***#lol c'est drôle la mort hein !
 
Nick : Aaaaaah... Cette histoire me rappelle comment on s'est connus, chérie...
Dream : Exactement. C'était sur Pluton, le 30 février d'une année bissextile...
WTF ?!! Mais ça existe pas le 30 février, et puis, c'est qui cette fille, et qu'est ce qu'elle fout là ?!!!
Nick : Yuki, je te présente ma copine, Dream. Je l'ai invitée.
Dans ma maison ?
Tous : C'est PAS ta maison. C'est celle d'Aurélie que tu squattes depuis deux ans sans permission.
...... Je vous ai déjà montré ma collection de timbres ? Elle est... Dans ma poche...

Tags : Envers et contre tous - Fiction - Chapitre 9

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.90.159.192) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Kyoya-Beyblade

    18/06/2017

    Nicori wrote: "Trop mignon ce chapitre. Mais où nous emmènes-tu?"

    Dans un pays magique appelé... *oublie soudainement ce qu'elle voulait dire* Euh...
    Aurélie : Alzheimerland.
    Entre autres, oui --"

  • Nicori

    17/06/2017

    Trop mignon ce chapitre. Mais où nous emmènes-tu?

  • Cameby

    12/03/2017

    Oooh...*-* ça a aire amusant comme jeux....xD non mais c'est quoi ce bins???! XD
    Genre j'avais lui ouvrir la porte et lui va me pointer avec son pistolet...

    Mais avant qu'il n'est pu faire quoique ce soit,elle prit le vase qui se trouvait à côté de la porte d'entrée sur une petite commode blanche brodé d'or,ce vase lui a été offert lors d'une conférence pour aller sur la lune ou elle avait été présidente des accompagnateurs dans la navette spatiale.
    Elle balança son bras en arrière pour venir lui fracasser le crâne.
    Le vase si blanc marbre au broderie bleu indigo était à présent rouge~ comme le sang qu'elle aimait temps boire après avoir tuer ses proies *-* oui car en réalité c'était elle la vrai assasasin!

  • Kyoya-Beyblade

    12/03/2017

    Cameby wrote: "Ce chapitre est si émouvant..TT j'ai adoré la rencontre entre Nile et Estelle..,dommage que ce soit fini ainsi..:"(
    Pauvre Nile! Je te soutiens !!

    ... Dis moi?! Tu fais quoi avec des timbres dans ta poche toi?? XD
    "

    En fait la collection de timbre c'est une référence à une des vidéos du joueur du grenier où il est un dictateur, des journalistes viennent l'interviewer et à chaque fois qu'ils posent une question gênante, il leur demande "Je vous ai déjà montré ma collection de *insérer quelque chose* ?" et fouille dans sa poche sous prétexte que la collection y est, mais en vrai il a un pistolet et il les tue.......

  • Cameby

    12/03/2017

    Ce chapitre est si émouvant..TT j'ai adoré la rencontre entre Nile et Estelle..,dommage que ce soit fini ainsi..:"(
    Pauvre Nile! Je te soutiens !!

    ... Dis moi?! Tu fais quoi avec des timbres dans ta poche toi?? XD

  • MadHatter

    10/04/2016

    C'est triste '3'...

  • Kyoya-Beyblade

    10/04/2016

    MadHatter wrote: "* le regarde faire * oooh °° "

    Mayu : *arrive en courant* KYOYA !!! Espèce de crétin !!! Je t'interdis de te pendre !!!
    T'es pas censée être amoureuse de lui ?
    Mayu : NON !!! *rougit* Et vous deux, vous êtes encore plus crétines que lui !
    Sympa...
    Mayu : Comment osez-vous regardez quelqu'un se suicider sans rien faire ?!!
    Ah parce qu'il était en train de se suicider 0.0 ?!!!

  • MadHatter

    09/04/2016

    * le regarde faire * oooh °°

  • Kyoya-Beyblade

    09/04/2016

    MadHatter wrote: "Image de blog oui x3
    Baaaah... Attend, que je mette un jeu avec lui dessus e3e
    "

    Sérieux ça s'appelle comme ça ? Bon bah au moins j'aurais appris un truc aujourd'hui x))
    Ouais un jeu !
    Kyoya : Je sais pas à quel genre de jeu tu pense, mais c'est pas ça.
    ................ Je pensais à aucun genre de jeu. En fait, je vais t'avouer un secret : je ne pense jamais. Je sais pas comment on fait.
    Kyoya : ..... Et tu sais comment on fait pour se suicider ? Parce que j'ai comme une envie là... *va -tenter de- se pendre*
    Qu'est ce que tu fais Kyo-chan ?

  • MadHatter

    09/04/2016

    Image de blog oui x3
    Baaaah... Attend, que je mette un jeu avec lui dessus e3e

Report abuse