In the claws of the devil

Attention, the one-shot est déconseillé aux âmes sensibles ! Alors, s'il y a des âmes sensibles, allez plutôt jouer à La souricière ^^!

PDV Kyoya Tategami :
J'ouvre difficilement les yeux. Où suis-je ? Pourquoi est-ce que tout mon corps me fait souffrir ? Je regarde autour de moi. La pièce où je me trouve est vide. Les murs sont gris et métalliques. Je tente de me lever, mais remarque que je porte des menottes aux mains et aux pieds, attachées respectivement à la chaise de bois sur laquelle je suis assis et au sol. Qu'est ce que ? Soudain, j'entend un petit rire venant de derrière moi.
<<-Alors, tu es enfin réveillé, Kyoya ?>>
Je reconnais aussitôt cette voix. C'est celle de la meilleure amie de Mayu, comment s'appelle-t-elle, déjà ? Ah oui...
<<-Ludvina ?
-Quoi ?
-Aide-moi à me libérer, je t'en supplie !
-Ne me dis pas... Ne me dis pas que tu as oublié ?!>>
Elle hurle presque.
<<-Oui, effectivement, je ne me rappelle pas de pourquoi ni comment j'ai atterri ici... Tu le sais, toi ?
-Bien sûr...
-Vraiment ? Alors, peux-tu me dire ce qui m'est arrivé ? Oh, et... Où est Mayu ? Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'il lui est arrivé quelque chose...>>
Elle émet un grognement rageur, et se place devant moi. Mon souffle se coupe en la voyant. Ses longs cheveux noirs, sa robe et ses mains sont couvertes de sang.
<<-Tu veux savoir où est passée ton ex-petite amie ?
-Ex... Mais...
-Et bien, elle est là !>>
Tout en disant ces mots, elle s'est baissée et a pris quelque chose qui se trouvait derrière moi. Une fois sa phrase finie, elle se relève. En voyant ce qu'elle tient, je ne peux m'empêcher de hurler. La tête... La tête... Elle porte la tête de Mayu, sanglante et séparée de son corps... Alors, je me souviens de tout. Tout a commencé quand j'ai surpris une conversation entre ma petite amie et Ludvina. Cette dernière tremblait et semblait au bord des larmes. D'une petite voix, elle a avoué qu'elle m'aimait depuis toujours. Puis, avant que Mayu n'aie pu dire quoi que ce soit, elle lui a demandé une faveur inacceptable... Elle lui a demandé de me quitter pour qu'elle puisse m'épouser et que nous vivions heureux ensemble jusqu'à la mort. Mon c½ur, choquée et triste, a refusé en s'excusant. Alors, Ludvina s'est mise en colère, je ne l'avais jamais vue furieuse à ce point. Elle a sorti un couteau d'un des replis de sa robe, et a poignardé Mayu par surprise. J'étais trop tétanisé pour bouger, et avant que j'aie pu faire quoi que ce soit, mon amour était déjà morte. Alors, cette espèce de tarée a léché le sang sur son arme, puis s'est assise à côté du cadavre de sa victime, et l'a décapitée. J'ai détourné le regard, à deux doigts de vomir. Une fois qu'elle eut fini sa tâche macabre, elle a dû se lever, car j'ai entendu ses pas se diriger vers moi. Je me suis placé en position d'attaque, prêt à me jeter sur elle dès qu'elle passerait. Mais elle s'est mise à parler.
<<-Mon chéri, tu l'as vue ? Cette menteuse... Elle a réellement voulu te tromper jusqu'à la fin... Comme si elle t'aimait vraiment ! Cette tentatrice... Mais c'est moi que tu veux, je le sais... Te souviens-tu de notre rencontre ? Pas quand Mayu nous a introduit, bien sûr... Mais avant ! Te rappelle-tu ? J'avais six ans, et toi sept... Tu m'avais offert cette petite fleur blanche, et tu m'avais dit que j'étais la plus jolie fille que tu avais jamais vu, et que tu m'aimais beaucoup... Je l'ai toujours, ce cadeau que tu m'avais fait... La preuve de ton amour pour moi... Elle t'a séduit et t'a aveuglé, mais je sais bien que tu n'a jamais oublié, malgré tout, que c'est moi dont tu es amoureux, au fond de toi... N'empêche, c'est triste que j'ai été obligée de me débarrasser d'elle comme ça, la pauvre... Elle n'était pas si méchante... Mais elle ne voulait pas te laisser partir, alors j'ai dû la faire disparaître de ton chemin... Maintenant, tu peux accepter mon corps, mon esprit et mon âme... Et enfin avouer tes véritables sentiments... Je sais que tu m'entends, que tu es derrière cette porte entrouverte... Alors, vas-y ! Dis-le !>>
Je n'ai rien répondu. Trop de pensées se bousculaient dans mon esprit pour que je puisse faire quoi que ce soit. Mais soudain, une prit le dessus. <<Ludvina a tué Mayu, elle doit payer.>> Alors, je me suis jeté sur elle. Nous sommes tous deux tombés à terre. J'ai commencé à tenter de l'étrangler. Elle se débattait de plus en plus fort, et soudain, plus rien. Son corps était inerte. Je me suis rendu compte de ce que j'avais fait, et j'ai regretté. J'ai tout fait pour la réanimer, tout. Enfin, son bras a eu un soubresaut, et elle s'est réveillée. Elle a toussé à en recracher ses poumons, puis s'est mise à haleter. Enfin, quand elle eut à peu près repris sa respiration, elle s'est tournée vers moi. Je n'ai pas compris la signification de cette lueur étrange dans son regard, jusqu'à ce qu'elle me poignarde et que je perde connaissance. Ludvina... Je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête. J'aurais dû l'achever quand j'en avais l'occasion. Mes yeux doivent refléter toute la haine du monde, car elle sourit.
<<-Tu te souviens ? Bien... Mais ne me regarde pas comme ça ! J'étais obligé de te mettre hors d'état de nuire pour un court moment... Le temps que tu comprenne que si je l'ai tuée, c'était pour ton bien !
-Tu es complètement folle !
-J'ai bien fait de t'attacher... Tu es vraiment lent à la détente.
-Tu as tué Mayu ! Tu as... Tu as tué la femme de ma vie ! Je ne te le pardonnerais jamais ! Je hurle, en larmes.>>
Son visage s'assombrit, et elle se met à crier aussi.
<<-C'est moi, la femme de ta vie ! Pas elle ! Pourquoi ne veux-tu pas comprendre ?!
-Tu crois vraiment... Tu crois vraiment qu'une tarée comme toi... Pourrait être aimée par qui que ce soit ? N'importe qu'elle personne n'ayant ne serait-ce qu'un brin d'intelligence et de logique ne voudrait avoir une place dans ton c½ur ! Tout ce dont j'ai envie en ce moment, c'est de te cracher dessus et de t'étrangler !>>
Je tremble de douleur et de rage. Les mots ne me viennent même plus, la souffrance que je ressens et la haine que j'éprouve à l'égard de Ludvina sont simplement indescriptibles. Je veux la tuer, je veux qu'elle paye, je veux qu'elle meure. Je tire sur les menottes, me débats de toute mes forces, encore et encore. Il faut qu'elles se brisent, je dois me délivrer, je dois me délivrer et la massacrer, la décapiter comme elle l'a fait avec Mayu, ou pire encore.
<<-Arrête ça. Supplie-t-elle d'une petite voix.
-Libère-moi, alors.
-Je ne peux pas. Il faut que tu comprenne d'abord.
-C'est toi qui dois comprendre ! Je te hais plus que tout, tu es pire que la Mort elle-même !
-Non... Si c'était le cas, tu m'aurais achevée... Mais tu ne l'as pas fait. Tu m'as laissée en vie.
-Oui, parce que je ne suis pas un monstre comme toi ! Seulement, maintenant, j'ai réalisé que tu n'es pas humaine, et je n'aurais aucun scrupule à arracher ta misérable vie à ton corps.
-Ce n'est pas vrai, notre amour est écrit ! C'est ton avenir, c'est notre avenir ! Tu peux fuir ton destin, mais tu ne peux pas t'en cacher... Bientôt, ton âme m'appartiendra...
-C'est faux. Ce ne sont que des prétextes. La vérité, c'est que tu n'es qu'une gamine égoïste qui croit que ses sentiments sont réciproques parce que ça l'arrangerait. Mais même si nous étions les deux seules personnes restantes sur Terre, je ne t'aimerais pas.>>
Elle commence à sangloter. Je la regarde avec haine, non... Avec indifférence. Car je sais que cela lui fera bien plus mal. Elle plonge ses yeux dans les miens, et recule aussitôt.
<<-Kyoya, je... Je... Tu ne m'aimeras jamais, je me trompe ? Demande-t-elle, d'une voix faible et tremblante.
-Jamais. Je répond d'un ton froid et hautain.
-Alors... Si tu ne m'aimes pas dans la vie... Tu m'aimeras dans la mort.>>
Ces dernières paroles ont l'effet d'un coup de pistolet. Mais, avant même que cette douleur là s'estompe, une autre la remplace, bien plus réelle cette fois ci. Du sang s'écoule de ma gorge dorénavant tranchée, bien trop rapidement. Je vais mourir. Je meurs. Dans quelques secondes, je serais mort. Et la dernière chose que je vois est Ludvina, qui s'écroule sur le sol après s'être ouvert les veines. Je vais te rejoindre, Mayu...
 
 
 
... Tout est dit, non ? Vous avez compris la vraie nature de Ludvina ? Bien... Comme ça, vous serez prévenus si elle apparaît dans mes prochains écrits... Ludvina est une fille très gentille, mais si vous touchez à la personne qu'elle aime (donc, Kyoya... même si il peut arriver qu'on se demande si la personne qu'elle aime est Kyoya... ou Mayu --'), elle se met très en colère... Et peut même aller jusqu'à tuer cette personne... Donc, oui, Mayu est l'exemple parfait d'une tsundere, et Ludvina est l'exemple parfait d'une yandere.
Nick : Mais pourquoi t'écris des OS comme ça, cousine ?
Parce que j'ai regardé trop de vidéos sur des jeux d'horreur et que j'ai écouté trop de chansons de Yandere u.u

Tags : In the claws of the devil - One-shot

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.90.159.192) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Nicori

    19/06/2017

    Sur ce point là, j'ai aucune leçon à donner. Mes bourrelets (et autres...) parlent tous seuls...

  • Kyoya-Beyblade

    19/06/2017

    Nicori wrote: "Ah tu veux dire faible physiquement! Ca c'est sur j'en sais rien. Mais mentalement, non t'en est loin..."

    C'est bien ce que je me disais que tu pensais...
    Mentalement aussi je suis faible, je n'ai aucune volonté... Je suis incapable de résister à de la nourriture, et ça se voit...

  • Nicori

    19/06/2017

    Ah tu veux dire faible physiquement! Ca c'est sur j'en sais rien. Mais mentalement, non t'en est loin...

  • Kyoya-Beyblade

    18/06/2017

    Nicori wrote: "La plus faible? Je crois pas non..."

    Crois-moi, tu ne m'as pas vue dans la vraie vie........ C'est un miracle quand j'arrive à tenir debout --' alors en combinant cela avec ma paresse légendaire...

  • Nicori

    18/06/2017

    La plus faible? Je crois pas non...

  • Kyoya-Beyblade

    18/06/2017

    Nicori wrote: "Non ca te rend juste prétentieuse x) Mais vu le niveau, t'as le droit! ^^"

    J'ai deux fiertés : je suis la personne la plus sadique du monde et la plus faible !
    La Voix : T'appelle ça des fiertés ?!!!!!
    Oui '^'

  • Nicori

    18/06/2017

    Non ca te rend juste prétentieuse x) Mais vu le niveau, t'as le droit! ^^

  • Kyoya-Beyblade

    18/06/2017

    Nicori wrote: "Votre Majesté. Reine des 5 royaumes du Sadime. Impératrice de la douleur et de la dévastation. Je vous prie d'accepter mon humble admiration pour tant d'horreur en si peu de lignes... "

    Si je te dis que j'adore ce titre, est-ce que ça me rend encore plus sadique ?
    La Voix : Non. Ce n'est pas possible de faire pire que ton niveau actuel.
    ...... Bref.

  • Nicori

    18/06/2017

    Votre Majesté. Reine des 5 royaumes du Sadime. Impératrice de la douleur et de la dévastation. Je vous prie d'accepter mon humble admiration pour tant d'horreur en si peu de lignes...

  • Cameby

    31/12/2016

    Aaaah mais c pas juste!! Elle les a tué ! Elle les a tué!!
    Heu..je peux la tuer aussi?*-* ça fera trois victime ^^
    Si non très bel écrit ;)

Report abuse