L'esprit de Noël

PDV neutre :
C'était le soir de Noël. Tous ceux qui célébraient cette fête, et même certains autres, étaient chez eux, avec leur famille, et s'amusaient. Mayu faisait partie de ces gens là. Elle avait reçu des dizaines de cadeaux et mangé des tas de plats différents. Bien sûr, elle n'avait que sept ans, mais elle était quand même autorisée à se coucher tard, ce qui la réjouissait énormément. Elle était épuisée, mais cela lui importait peu. Elle fit quand même une pause vers vingt-deux heures et s'assit sur le canapé pour souffler. Elle observa sa famille qui faisait la fête, puis regarda inconsciemment par la fenêtre. Et là, elle aperçut quelque chose qui bougeait. Intriguée, elle colla son nez à la vitre, et se rendit compte que c'était un enfant, replié sur lui-même, qui grelottait. Elle écarquilla les yeux. Il ne portait pas des habits chauds, elle pouvait le voir d'ici, et il devait mourir de froid ! Aussitôt qu'elle eut repris ses esprits, elle s'éclipsa discrètement, alla dans sa chambre, prit un de ses manteaux d'hiver et sortit. Par chance, personne ne remarqua son absence. Elle s'approcha du jeune garçon et déposa le vêtement sur les épaules. Celui-ci sursauta.
<<-Qu'est-ce que tu fais ? Demanda-t-il, surpris.
-Je me suis dit que tu allais tomber malade. Répondit-elle simplement avant de se présenter. Moi c'est Mayu Hanabira, et toi ?
-Kyoya... Kyoya Tategami.
-Et je peux savoir ce que tu fais seul dehors, et le soir de Noël en plus ?
-C'est pas tes affaires.>>
Il détacha complètement son attention d'elle, et sembla partir dans ses pensées.
<<-Mais... Bredouilla-t-elle après une courte pause.
-Tu es encore là ?
-Oui ! Je ne vais quand même pas te laisser geler ici tout seul ! Au moins, on est deux à geler. Il paraît qu'il est plus facile de supporter les épreuves quand on est plusieurs.>>
En effet, la petite fille portait sa robe de fête qui avait des manches courtes et ne la protégeait de rien, et avait à peine pris le temps d'enfiler un pull, elle était donc jambes, mains et tête nue alors qu'il neigeait. Kyoya la regarda d'un air méprisant.
<<-Rentre chez toi. Je n'ai pas besoin de toi, et tu es en train de bleuir.>>
Il avait raison, mais Mayu s'en fichait. Au contraire, elle était contente qu'il se soucie un tant soit peu de sa santé. Pour elle et ses sept ans, c'était une preuve d'affection, même dit sur un ton aussi méchant. Et elle n'avait pas tort non plus. En vérité, le garçon était bien plus heureux et étonné que quelqu'un s'inquiète pour lui qu'il ne le laissait paraître.
<<-Ce n'est pas grave, j'aime bien le bleu de toute façon... Répondit-elle avec un petit rire qui cachait qu'elle avait en réalité atrocement froid.
-Tu es folle.
-Pas autant que toi. Tu es assis sur un trottoir avec seulement une chemise et un pantalon le soir de Noël. Tu es là depuis quand, au fait ?
-Je ne sais pas, une heure, je crois... Il avoua.
-Une heure ?! Mais... Je t'en supplie, dis-moi ce que tu fais là !
-Non. Vas-t-en.
-Mais pourquoi tu ne veux pas ?
-Parce que ça ne te regarde pas.
-Si, je t'ai aidé, donc ça me regarde !
-Bon, d'accord, je te raconte tout, mais juste tais-toi, tu me donne mal à la tête ! Accepta-t-il enfin, assez énervé.>>
Elle acquiesça silencieusement.
<<-Très bien... Comment dire ça ? Je... Mon père trompe ma mère avec des femmes plus jeunes qu'elle, alors elle boit pour oublier ses infidélités, et ils se disputent tout le temps... Normalement, je reste juste dans un coin, je me bouche les oreilles et j'attend que cela leur passe, mais aujourd'hui... Ce n'était pas pareil. Ils en sont même venus aux mains. Alors... Je suis parti. Je ne supportais pas de les voir dans cet état et de les entendre hurler, surtout le soir de Noël... Je n'aurais pas dû faire cela, mais je n'ai pas pu m'en empêcher... Quand je pense que j'ai laissé mon petit frère et ma petite s½ur avec ces monstres... Je devrais y retourner, mais je... Je ne veux juste pas qu'ils s'entre-déchirent ainsi... Ils ne m'aiment pas vraiment, mais ce sont mes parents...>>
Mayu, même si elle ne comprenait pas la signification des mots "tromper" et "infidélités", comprit le reste du récit de Kyoya, et cela la bouleversa.
<<-Mais c'est horrible ! S'exclama-t-elle.>>
Elle le prit dans ses bras. Il était trop surpris pour la repousser, au début, puis il se rendit compte qu'il appréciait cette étreinte chaleureuse. Alors c'était ça, la gentillesse ? Il soupira d'aise, et serra un peu plus la petite fille. Leurs chaleurs corporelles les réchauffaient mutuellement. Ils ne ressentaient presque plus le froid mordant de ce soir d'hiver. Après quelques minutes de silence et de calme absolu, le ventre de Kyoya se mît à gargouiller. Il rougit, à la fois honteux et furieux contre lui-même pour avoir gâché le seul moment de pur bonheur que contenait sa triste vie. C'était la première fois que quelqu'un était aussi doux et compréhensif avec lui, et il était certain que ce serait la dernière. Sa douloureuse existence avait fait qu'à seulement huit ans, il était déjà persuadé que son seul destin possible serait encore pire et plus rempli de souffrances que ce qu'il devait endurer actuellement. Il n'avait pas tout à fait tort, malheureusement, mais pas tout à fait raison non plus. L'avenir lui réservait encore beaucoup de choses, et pas toutes aussi sombres qu'il ne le pensait. Mais cela, c'est une autre histoire. Toujours est-il qu'à la seconde où elle entendit ce bruit, Mayu le lâcha.
<<-Tu as dîné avant de partir ?>>
Il hocha la tête négativement. Aussitôt, elle courut jusqu'à chez elle. Il voulut la retenir, mais ses jambes étaient trop engourdies à cause du froid et du manque de mouvement, et il ne parvint même pas à se lever. Heureusement, elle revint très vite, avec des biscuits de Noël. Elle se rassit à côté de lui, et les lui tendit.
<<-Tiens... Dit-elle avec un sourire chaleureux.>>
Il en prit un, qu'il étudia longuement. De toute sa courte vie, c'était la première fois qu'il voyait un biscuit. Finalement, il le croqua, et fut agréablement surpris. C'était bien meilleur que les plats tout préparés jetés à la va-vite dans le micro-ondes par sa mère qu'il était habitué à manger...
<<-C'est trop bon ! S'exclama-t-il, avant d'en reprendre un.
-Merci. C'est moi qui les ai faits, avec ma maman.>>
Il s'assombrit un peu. Il aurait bien aimé savoir ce que ça faisait, d'avoir une mère comme cela... Mais il oublia rapidement ces tristes envies, trop occupé à engloutir un par un les cookies. Mayu le regarda, observant chaque trait de son visage, en pensant qu'il était très mignon, une fois qu'on avait brisé la glace. Ils restèrent assez longtemps à bavarder, jusqu'à ce que Kyoya dise que maintenant, peut être que ses parents allaient le reprendre. La jeune fille lui souhaita bonne chance, lui dit au revoir et se glissa dans sa propre maison, puis s'endormit rapidement. Elle ne le revit plus jamais, peu importe à quel point elle le chercha. Personne n'avait jamais entendu parler d'un Kyoya Tategami nulle part. Alors, elle se résigna, mais, pour ne pas perdre tout à fait espoir, elle se dit que c'était un esprit qui ne venait qu'à Noël, et qu'on ne pouvait apercevoir qu'en ce jour de fête. Ainsi, chaque année, elle regardait par la fenêtre toute la journée dans l'espoir de le revoir. Qui sait, peut être qu'un jour, son souhait s'accomplira ?

Tags : L'esprit de Noël

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.158.55.5) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Cameby

    13/01/2017

    Non non je comprends très bien ne t'en fais pas X) moi aussi mes deux protégés sont séparer en ce moment dans ma fic mais mes one shot non X) (c Beyblade aussi ^^)

  • Kyoya-Beyblade

    13/01/2017

    Cameby wrote: "Oh il est trop beau ce one shot!!! *^* ouin j'ai envie de pleurer psk c'est triste!!..QQ"

    Mais... Faut pas !!! Ils sont en couple très très souvent, ils peuvent bien supporter d'être séparés pour un one-shot... (Oui cette phrase est plutôt très étrange, je sais)

  • Cameby

    13/01/2017

    Oh il est trop beau ce one shot!!! *^* ouin j'ai envie de pleurer psk c'est triste!!..QQ

  • Kyoya-Beyblade

    25/12/2016

    Quand je pense que j'ai écrit ce one-shot en août simplement parce que j'avais envie de biscuits de Noël xDDDD

Report abuse