La chaîne alimentaire

/!\ Annonce importante /!\
Bon, pour être tout à fait franche, j'ai un peu de mal à écrire ma nouvelle fiction (j'en suis à peine à la fin du chapitre 4), d'abord parce que j'ai beaucoup de travail avec le lycée, les oraux, tout le tralala dans ce genre-là, sans même compter le concours de ktn ainsi que mon grand projet top-secret que seul mon sucre en poudre connaît à moins qu'elle ne l'ai dit à quelqu'un d'autre, ce qui ne serait pas trop grave mais ne m'arrangerai pas, mais aussi pour une raison extrêmement simple mais qui pourrait vous paraître un peu étrange : cette fiction inclut parfois des dialogues normaux. Or, je ne suis excessivement pas normale, donc je n'ai pas souvent (voire jamais) de conversations normales ou même semi-normales, et par conséquent, je galère légèrement... Du coup, je vais essayer d'éviter au maximum les dialogues (d'autant plus que s'ils sont vraiment trop banals, ça va être ennuyeux), et puis je vais me donner à fond, et en attendant, je vais continuer à poster des one-shots pour vous faire patienter. De plus, j'ai une petite surprise qui vous attend cette semaine (si je m'en souviens... je vous conseillerais donc de me spammer chaque jour de messages pour me le rappeler, connaissant ma mémoire *je plaisante. un peu.*), j'espère que vous l'apprécierez ! (vous pouvez essayez de deviner ce que c'est dans les commentaires si vous voulez ^w^).
/Fin de l'annonce\
Quoi qu'il en soit, je vous souhaite une bonne lecture !





Il arrive de faire des rencontres qui peuvent marquer une vie. Et ce, à la fois dans la réelle et dans la virtuelle. Une des miennes, la plus belle et la plus douloureuse, eut lieu un certain 27 décembre. Je surfais tranquillement sur le net, quand soudain, j'ai reçu une notification quoi comme un certain "Maître-des-tornades" me demandait en amie. J'ai accepté, et suis allée voir son profil parce que je n'avais rien de mieux à faire. J'ai remarqué un détail intéressant, et je lui en ai parlé. De fil en aiguille, nous nous sommes racontés des dizaines d'autres choses, et la conversation a duré plusieurs heures. Ce jour-là, j'ai battu mon propre record de vitesse pour avaler mon dîner et réussir à faire céder ma mère pour qu'elle accepte que je sorte de table. Onze minutes, montre en main. Ce que je ne savais pas encore, c'est qu'une semaine plus tard, il allait rencontrer cette fille, "White-Cloud", et qu'il lui parlerait tout autant qu'à moi, voire plus. J'ai fait sa connaissance trois jour après. Au début, elle m'avait paru assez gentille. Si j'avais su... Mais j'y reviendrais plus tard. Toujours est-il que j'appréciais de plus en plus mon "Maître-des-tornades", ou plutôt de son vrai nom Kyoya Tategami. En fait, je commençais même à... L'aimer. Cependant, mes sentiments étaient assez flous, et surtout, je me disais que c'était n'importe quoi, qu'on ne pouvait pas tomber amoureuse de quelqu'un que l'on n'a jamais vu, et d'autres choses dans ce goût-là. Et, un jour, comme cela, il s'est mis à poster des photos de lui. J'ai donc pu constater qu'en plus d'être très sympathique, très drôle et d'avoir les mêmes centres d'intérêts que moi, il était affreusement beau. Ma première réaction a été de me répéter "Oh non..." un bon milliard de fois. Maintenant, c'était certain, je l'aimais. Et je me détestais pour cela, car je savais très bien que mes sentiments n'étaient pas réciproques. Mais, comme toute personne se retrouvant dans la friendzone, j'avais encore espoir, et je faisais tout pour qu'il tombe amoureux de moi. J'étais gentille au possible, je le réconfortais lorsqu'il était déprimé, j'effectuais tout ce qu'il me demandait, je lui proposais de manière peu subtile de de venir passer quelques jours chez moi... Je suis même allée le rencontrer en personne, une fois. Mais rien à faire, il ne me voyait toujours que comme une amie. Pire encore, malgré tous mes efforts pour l'aider à retrouver le sourire, il restait malheureux, et envisageait même de se suicider. Seulement, il n'en avait pas le courage. Cela me faisait penser à moi, avant de le rencontrer. Je n'avais qu'une amie, et encore, j'étais dépressive, je voulais mettre fin à mes jours mais j'avais trop peur de ce qui pourrait se passer après... Mais lui, il a apporté quelque chose à ma vie. D'abord un peu de joie, et ensuite, un sens. Je devais le protéger, et je le dois encore. Je n'ai pas tardé à me rendre compte qu'il était amoureux de White-Cloud, ou Mila dans la réalité. Ils sont sortis ensemble pendant un mois, mais ils ont rompu. J'étais à la fois extrêmement heureuse et euphorique car cela voulait dire que j'avais à nouveau une chance avec Kyoya, mais également triste car lui l'était. Cela crevait les yeux que c'était elle qui l'avait largué. Elle était la seule capable de chasser ses envies de suicide, et cela se voyait. Mais à la place, elle le détruisait peu à peu. Et en tant que sa protectrice, il fallait bien l'avouer, je ne pouvais pas le supporter. Comment osait-elle, elle qui avait la chance suprême d'être l'élue de son c½ur, le briser ? J'ai commencé à la haïr autant qu'il l'aimait. Certes, je la détestais déjà avant, mais elle avait le pouvoir de le sauver, alors je m'y accommodait. Mais si elle s'en servait contre lui, alors là... Je n'avais plus aucune raison de me retenir de lui vouer une haine pure, féroce et profonde. Plus aucune, sauf... Kyoya. Car il l'aimait encore, même après ce qu'elle lui avait fait. Alors, je continuais à cacher aux autres mes sentiments envers Mila. Cependant, avec moi-même, j'étais franche. Et c'était déjà un progrès. Grâce à mon honnêteté intérieure, je me sentais un peu mieux. Seulement, ce bandage appliqué sur les plaies de mon âme fut très rapidement arraché, et pas par n'importe qui. Par celui qu'elle chérissait plus que tout. En effet, Kyoya déclara en public qu'il aimait une certaine personne qui était suicidaire, et qu'il avait lui-même tout fait pour oublier sa propre dépression et ainsi pouvoir l'aider à reprendre goût à la vie, mais que c'était difficile, et surtout très douloureux, et qu'il n'en pouvait plus. En lisant cela, je fus suffoquée. C'était exactement ce que je ressentais, comme s'il lisait dans mes pensées... Malheureusement, je savais très bien qu'il s'agissait des siennes envers White-Cloud. Alors, je me suis demandé si elle-même faisait cela pour quelqu'un d'autre. C'était comme une sorte de chaîne alimentaire. Kyoya était la proie de Mila, et j'étais celle de Kyoya. Et chaque prédateur s'affairait à détruire lentement le c½ur et l'esprit de celui qui se trouvait en dessous de lui dans la chaîne... À peine quelques heures plus tard, mon bien aimé m'a confié qu'il n'était ni séparé ni en couple avec White-Cloud, mais que c'était "compliqué", avec à la fois espoir et amertume. C'est alors que je me suis rendue compte que la situation était encore pire que je ne l'imaginais. Non seulement elle lui avait fait tant de mal en le quittant, et encore bien plus en restant proche de lui, mais en plus, elle lui faisait croire qu'elle l'aimait peut-être un peu ?! Je fut prise de la plus terrible colère de ma vie, et d'un désir profond et insatiable de la détruire elle et sa vie toute entière jusqu'à effacer son existence même. Avec la maigre parcelle d'humanité qui me restait, j'ai comprit qu'elle ne faisait pas cela par plaisir mais par peur de lui faire encore plus mal en lui disant qu'il n'avait aucune chance. Seulement, ma haine ne voulait rien en savoir, alors j'ai pris mon courage à deux mains et je lui ai envoyé un message, un simple message privé, "Tu sais, tu fais du mal à Kyoya en hésitant. Alors dis-moi franchement si tu l'aimes ou pas." Et maintenant, j'attend. Elle va certainement écrire "De quoi tu te mêles ?!", ou même simplement m'ignorer, mais j'attend. Soudain, mon portable vibre. Je me jette quasiment dessus. "Je ne l'aime pas." Je relis ce message plusieurs fois, avant de continuer. "Eh bien alors, dis-le-lui !" Deux nouvelles phrases apparaissent presque aussitôt sur mon écran. "Non ! Cela va le faire souffrir..." Je soupire. "Crois-moi, cela le fait encore plus souffrir de lui donner de faux espoirs. Je suis bien placée pour le savoir." Elle répond, mais semble plus hésitante. "Mais... Tu sais bien qu'il déprime, et j'ai peur que cela l'achève..." Bien sûr, elle a raison de s'inquiéter, mais... "Oui, je suis au courant. Mais il vaut mieux une douleur insoutenable et courte qu'une torture moins terrible mais atrocement longue. Alors, si tu veux son bien, suis mes conseils." Elle quitte la discussion. Quelques minutes plus tard, Kyoya m'appelle. Il pleure, je peux l'entendre facilement. L'espace d'un instant, je me demande si je n'ai pas fait une bêtise en demandant à Mila de lui avouer la vérité. Et puis, il commence à parler, et prononce ces simples mots, pourtant si destructeurs. "Salut, je... Je voulais juste te dire... Adieu." Puis, un petit son, comme s'il avait fait tomber son portable par terre, ce qui est bien possible. Et ensuite, plus rien. Je me mets à répéter son nom encore et encore, d'un ton de plus en plus effrayé. Enfin, après les quelques instants les plus horribles de ma vie, un bruit, étrange, entrecoupé d'une toux sèche, qui me fait penser à quelqu'un qui s'étouffe. J'ai peur, j'ai peur, j'ai peur, tout se met à tanguer autour de moi. Et, d'un seul coup, le silence. Je perd toute notion du temps. Une minute passe, ou peut-être une heure, avant que je n'entende une femme, probablement ta mère, qui hurle ton prénom avant de fondre en larmes. Et je comprend tout. Une lente agonie est moins facile à supporter qu'une douleur horrible et rapide, sauf quand la personne est déjà trop blessée ou simplement trop faible pour l'encaisser. Alors, sans un mot, je fabrique une corde avec mes draps avec laquelle je forme un n½ud, et je l'attache au plafond. Et je t'imite. Et je te rejoins.

Tags : La chaîne alimentaire

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.158.55.5) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Kyoya-Beyblade

    18/06/2017

    Nicori wrote: "Expression inspirée d'un disque de Marlène Jobert :"purée de bois qui pète".
    C'est moi qui te remercie! Et il n'y a rien à excuser!! Je crois que s'enivrer en lisant est la plus belle et la plus saine des ivresses. ;)
    "

    Marlène Jobert ? C'est qui ? Ça me dit quelque chose tout ça... *va voir sur Wikipédia* Ah mais oui je connais ça !!!!!! Tellement de souvenirs...
    De rien dans ce cas ^^

  • Nicori

    18/06/2017

    Expression inspirée d'un disque de Marlène Jobert :"purée de bois qui pète".
    C'est moi qui te remercie! Et il n'y a rien à excuser!! Je crois que s'enivrer en lisant est la plus belle et la plus saine des ivresses. ;)

  • Kyoya-Beyblade

    18/06/2017

    Nicori wrote: "Oh purée de purée de purée de petits poix au bois qui pète! (Oui j'ai des jurons légèrement bizarres...).
    Mais il était tellement beau celui là! Et tellement triste! Et tellement tragique! Et... wouh. C'est fort. J'ai l'impression d'avoir bu un verre de wisky cul sec ( et c'est pas rien vu que je tiens pas du tout l'alcool...).
    "

    (Je hurle "Nom de Zeus", "Nom de Dieu", "Nom du Diable" ou "Madre de dios" à tout bout de champ, alors je ne vais pas juger... je comprend juste pas pourquoi "au bois" ?.?)
    Je savais qu'un texte pouvait faire rire, pleurer, déprimer, exciter, et encore beaucoup d'autres choses, mais rendre ivre, alors là o.o... Je ne sais même pas si je devrais être flattée ou m'excuser... Donc tu sais quoi, je vais te remercier ET te demander pardon. Tu m'excuse ?

  • Nicori

    18/06/2017

    Oh purée de purée de purée de petits poix au bois qui pète! (Oui j'ai des jurons légèrement bizarres...).
    Mais il était tellement beau celui là! Et tellement triste! Et tellement tragique! Et... wouh. C'est fort. J'ai l'impression d'avoir bu un verre de wisky cul sec ( et c'est pas rien vu que je tiens pas du tout l'alcool...).

  • 22liseuses

    03/05/2017

    Bien sûr que si tu les mérites!

  • Cameby

    03/05/2017

    Oie! J'ai répondu bien!! (~*u*)~~(*U*~)
    Hem..Je verrais bien TT xD ;)

  • Kyoya-Beyblade

    02/05/2017

    Cameby wrote: "Derien et merci beaucoup TuT ;D

    Haha jte comprends X) moi aussi mes perso sont zarb uu xD

    Tkt X) et derien ;)
    Et pour la surprise c'est soit un chapitre de eect ou bien un os ou on apparait encore non ?;)
    "

    Et... C'est une bonne réponse ! Excellent !!! Par contre je te dirais pas lequel des deux c'est muhahahaha... *rire démoniaco-nul*

  • Kyoya-Beyblade

    02/05/2017

    22liseuses wrote: "C'est tellement beau et tellement triste à la fois... C'est juste magnifique la façon dont tu écris! <3"

    Merci beaucoup, mais ce n'est pas vrai, je ne mérite pas autant de compliments >//////<

  • 22liseuses

    02/05/2017

    C'est tellement beau et tellement triste à la fois... C'est juste magnifique la façon dont tu écris! <3

  • Cameby

    02/05/2017

    Derien et merci beaucoup TuT ;D

    Haha jte comprends X) moi aussi mes perso sont zarb uu xD

    Tkt X) et derien ;)
    Et pour la surprise c'est soit un chapitre de eect ou bien un os ou on apparait encore non ?;)

Report abuse