Le droit à la parole

PDV Kyoya Tategami :
Ces logorrhées incessantes de bavardages inutiles, ces ersatz d'histoires, ces gens qui parlent pour ne rien dire alors qu'ils sont tous indignes de raconter quoi que ce soit, tout cela me dégoûte. Les autres lycéens semblent trouver cela normal, et apprécient les rumeurs indiscrètes qui courent alors qu'elles auraient dû rester privées et le fait de discuter de ce genre de sujets qui ne les concernent pas, mais pas moi. Si cela ne tenait qu'à moi, ils seraient tous muets... Ce ne serait pas une bien grande perte. Quelques ragots sans intérêt et de nombreuses migraines en moins. Soudain, alors que j'étais plongé dans ma réflexion, Nile m'aborde.
<<-Tu ne t'ennuies pas, à te morfondre tout seul dans ton coin comme cela ?>>
Je hausse les épaules.
<<-Ah, oui... J'oubliais que tu préfères être seul que mal accompagné...>>
Il soupire, tandis que je réitère mon geste. Que veut-il que je réponde ?
<<-Tu es le c½ur de leur nouveau sujet de conversation, tu sais ?>>
Je fronce les sourcils.
<<-Il paraît que tu es amoureux de Ludvina Larisla...>>
Je ne me souviens même plus de qui c'est, et tente vainement de m'en rappeler.
<<-La brune qui rougit et qui bégaie à chaque fois qu'elle t'approche. Elle est dans notre classe...>>
Cela me prend encore quelques secondes, mais je parviens enfin à voir son image dans ma tête. Elle est plutôt jolie, mais ce n'est définitivement pas mon style. Et en plus, elle doit être bien idiote si elle croit que cela ne se voit pas que c'est elle qui m'aime...
<<-Je pense que c'est elle qui a fait courir la rumeur, pour avoir plus de chances avec toi.>>
Je baille.
<<-J'imagine que c'est peine perdue pour elle...>>
J'acquiesce d'un léger hochement de tête. Avant que Nile ne passe à un autre sujet, la sonnerie retentit, et nous retournons en classe. Comme c'est le cours de physique-chimie, nous avons le droit de choisir nos places. Nous nous mettons tous les deux au fond, à côté l'un de l'autre. Ainsi, la professeure nous laissera tranquilles. Ou du moins, c'est ce que j'espère, mais elle est excessivement stricte... Bien qu'elle ne vérifie pas souvent ce que ses élèves notent dans leur classeur. Je sourit discrètement en voyant les pages couvertes de l'écriture de mon meilleur ami et de la mienne, noircies pendant nos conversations silencieuses. Au lieu de donner une heure de retenue au premier qui prononce un mot sans son autorisation, elle ferait mieux d'être un peu plus attentive aux mouvements suspects... Je sors une feuille vierge et mon stylo bleu, et écrit tranquillement, avant de la passer à Nile.
"Et toi, elle te plaît, cette Ludvina ?"
La réponse arrive aussitôt, au bic vert, comme d'habitude.
"Pas spécialement... Elle est gentille et pas trop mal foutue, mais à part ça... Et Madoka (Premier rang à droite. Ne me remercie pas.), tu la trouves comment ?"
Le terme "mal foutue" me pique légèrement les yeux, mais je l'ignore.
"Elle a un joli teint, mais, à part quand elle s'énerve, elle est bien trop naïve et presque... Clichée..."
Je le vois tenter d'étouffer ou tout au moins de masquer un fou rire en lisant mon mot.
"Un joli teint ? Premièrement, je ne suis même pas sûr que ça compte comme une qualité, et deuxièmement... Tu as un joli teint, elle a un teint de carotte délavée !"
Je hausse un sourcil tout en le regardant.
"Carotte délavée ? Sérieusement ? Et pourquoi Diable mentionne-tu mon teint lorsqu'on parle de filles ?!"
Cette fois, il ne peut s'empêcher de pouffer.
<<-Monsieur Pyre, puis-je savoir ce que vous trouvez de si amusant ? La voix grinçante de la professeure retentit soudain.>>
Il blêmit.
<<-R-rien, madame...
-C'est cela, moquez-vous de moi par-dessus le marché... Je vais être indulgente puisque c'est la première fois que vous parlez : vous vous en tirerez sans aucune sanction... Si vous êtes capable de répéter ce que je viens de dire.>>
Il semble au bord de l'évanouissement. J'aimerais tellement pouvoir l'aider... Une minute se passe dans le silence le plus complet.
<<-Très bien. Passez-moi votre carnet de correspondance.
-Vous ne pouvez pas me faire ça, je vous en supplie ! Mes parents vont me tuer... Il s'exclame désespérément, en vain.
-Si vous continuez, ce sera deux heures de colle.>>
Il se plie alors à ses ordres, un air atterré sur le visage. Je lui jette un coup d'½il qui se veut encourageant, et il sourit faiblement. Le reste du cours se passe dans l'ennui le plus profond, sans aucun mot échangé. Je n'ai pas envie de faire risquer à Nile une punition encore plus importante... Alors, je me contente de rédiger un poème sans vraiment y penser ou savoir pourquoi. Lorsque je l'ai terminé et que je le relis, je suis assez étonné de me rendre compte qu'il est plutôt bon. Enfin... On écrit toujours mieux lorsque l'on a pas le droit à la parole, n'est-ce pas ? Quand l'alarme sonne, encore une fois, mon meilleur ami va récupérer son carnet. Je l'interroge du regard, et il l'ouvre à la page des retenues. Comme prévu, il a une heure de colle. Il fixe ces petits traits qui signifient tant avec un certain désespoir. Je me saisit alors de la cause de son malheur, prend un stylo à plume que j'aurais par conséquent la capacité d'effacer dans l'éventualité d'un échec, étudie une minute la signature de sa mère inscrite dans la partie "Informations diverses", et la recopie proprement dans la case "Signature des parents" en face de l'heure de retenue. Nile sourit.
<<-Tu sais que je t'aime ? Murmure-t-il.>>
Je griffonne quelques lignes sur un papier.
"Oui, parfaitement, et je n'ose même pas imaginer ce que tu ferais sans moi. Et si jamais tes parents remarquent que tu n'es pas rentré à l'heure habituelle, tu n'auras qu'à leur dire que tu étais chez moi..."
Il le lit et fait une légère moue, mais me remercie tout de même. Je range mes affaires dans mon sac, et retourne à ma place habituelle... À côté de nul autre que Chris. Je passe le cours de français et celui de mathématiques à l'ignorer, et il fait de même. Quand le moment du déjeuner arrive enfin, je remercie le ciel. Je ne peux pas supporter un tel niveau d'ennui... Je rejoins Nile dans l'interminable file menant à la cafétéria. Et c'est parti pour une demi-heure d'amusement passée à avancer à la vitesse incroyable d'un micron par minute ! Avec cela, même les queues à Beyland* vous paraîtront aussi rapides que la lumière ! Je soupire.
<<-Tu comptes faire les exercices de maths ? M'interroge mon meilleur ami.>>
Je lève un sourcil et le regarde, hébété. Est-ce supposé être une question rhétorique ?
<<-Je prend ça pour un non... Mais bon, je me disais juste que, comme la prof t'a à l'½il et pour te remercier de m'avoir évité une heure de colle, je pourrais les faire à ta place, si tu veux...>>
Je l'observe un instant, avant de hausser les épaules. Qu'il fasse ce qu'il souhaite, cela n'a aucune importance à mes yeux... Éventuellement, nous parvenons au self. Je prend un verre, des couverts et un plateau, avant de placer un yaourt sur ce dernier et d'avancer. Comme d'habitude, on a le choix entre un plat immonde tout juste bon à servir de laxatif et de la semoule aussi fade qu'un peu d'eau doit l'être après avoir mangé un gâteau plein de saveur... Je prend la seconde option, la moins dangereuse, n'ayant pas spécialement envie de passer le reste de mon temps de déjeuner aux toilettes à rendre mon repas et mes tripes. Nous nous installons à une table de libre, mais, alors que je m'assieds, une jeune fille aux longs cheveux noirs m'aborde.
<<-S-salut, Kyoya... J'ai entendu dire que tu m'aimais...>>
Ludvina.
<<-C'est faux.>>
Nile affirme d'un ton presque menaçant, les poings serrés. Elle se tourne vers lui, et semble prête à lui lancer un "Et qu'est-ce que tu en sais ?!" cinglant, mais elle retrouve rapidement son calme et se recompose un visage souriant et chaleureux en quelques secondes.
<<-C'est bien ce que je pensais, mais je voulais juste vérifier. Ces rumeurs, quelle plaie...
-On sait. Bouge.>>
Elle paraît un peu offusquée, mais obéit.
<<-Quelle hypocrite... Oser jouer une comédie pareille, alors qu'il est évident que c'est elle qui a tout démarré...>>
Je lui lance un regard interrogateur par rapport à son comportement face à elle, mais il se contente de faire semblant de ne pas l'avoir vu. Nous mangeons en silence, et retournons en classe sans un mot quand l'alarme retentit. Je passe tout l'après-midi à y réfléchir, et, lorsque le dernier cours de la journée est enfin terminé, je met un mot sur sa table, et vérifie du coin qu'il le lit bel et bien avant de m'en aller.
"Devant le lycée, l'endroit habituel, dans cinq minutes. Il faut qu'on parle."
Je suis parfaitement au courant que c'est une erreur de formulation, étant donné que je n'ai pas droit à la parole, mais je n'en ai rien à faire. Cela fait du bien d'écrire cela, et je sais qu'il a compris de toute façon. Je me poste au lieu de rendez-vous que j'ai donné, sort mon portable, et atteint. Au bout d'un bref moment, il arrive.
"Pourquoi as-tu agi ainsi avec Ludvina ?"
<<-Je ne supporte pas les mensonges.>>
"Là, c'est toi qui me mens. Ce n'est pas seulement pour cette raison-là..."
Il a un rictus qui se veut sarcastique, mais qui contient une once presque imperceptible de peur et de gêne.
<<-Pourquoi aurais-je besoin d'être poli et sympathique envers une garce ?>>
"Tu la trouvais gentille ce matin. Et, laisse-moi rectifier : tu n'as pas agi, tu as réagi. Tu étais en colère contre elle."
<<-Je la trouvais gentille avant qu'elle ne vienne te voir pour te demander si les rumeurs étaient vraies et qu'elle ne te tourne autour !"
Cette fois, je le sens. L'énervement dans sa voix. L'énervement, mais pas seulement...
"Est-ce que tu serais jaloux ?"
Il rougit furieusement en lisant cette simple question sur mon téléphone.
<<-Qu'est-ce que tu racontes ?!>>
"Très bien, dans ce cas, tu ne vois pas d'objection à ce que je sorte avec une fille... Hikaru, par exemple ?"
<<-Elle ne te comprendrait pas, et tu le sais aussi bien que moi !>>
Je m'assombrit. Outch... Ça, ça fait mal... Mais il n'y a que la vérité qui blesse, et malgré toute la douleur que cela implique, il a raison. Qui arriverait à me comprendre, qui plus est sans utiliser de mots ? Qui pourrait aller au delà du fait que je suis muet, et parvenir à connaître mes émotions profondes même si je suis incapable les formuler ? Qui... Je le regarde droit dans les yeux.
Est-ce que tu me comprends, toi ?
Il prend une grande inspiration, et ses lèvres tremblent légèrement. Un instant passe, avant qu'il n'acquiesce d'un minuscule mouvement de tête.
Pourquoi ?
Il hésite, une seconde, deux secondes, avant de se rapprocher de moi, jusqu'à ce que je puisse sentir sa respiration pantelante se répercuter sur mon cou. Et, sans un mot, il m'embrasse. Et c'est bien plus beau, et c'est bien plus doux, et c'est bien plus important, et cela a bien plus de sens qu'un million de paroles.
 
 
 
*Disneyland. Version Beyblade. #originalité.
Tous ceux qui ont vu Harry Potter (récemment, ou du moins qui s'en souviennent bien), devraient avoir compris que cet OS était sur du KyoNil dès que Nilou a dit que Yoyo avait "un joli teint", s'ils ne l'avaient pas compris avant. Oui parce que ça m'avait franchement fait marrer quand Harry et Ron parlaient respectivement de Ginny et d'Hermione et qu'ils disaient qu'elles avaient des jolis teints... Nom de Zeus xD
Et donc, bon, je pense que le KyoNil était un peu évident (pas trop mais un peu quand même), mais par contre, j'aimerais vous demander si vous aviez compris que Kyoya était muet avant que ce ne soit révélé, et si oui, quand exactement, parce que ça m'intéresse... Après, c'est sûr que si vous avez lu Save me from myself, ça vous donne quelques pistes... Mais quand même ^^

Tags : Le droit à la parole

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.131.189) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Kyoya-Beyblade

    29/06/2017

    Cameby wrote: "xDD TT
    Ooh il rougiii pauvre Nila! :P
    Ooh my god! *Cherche l'agrafeuse pour te raccomoder le bras*
    "

    Nile : Et toi tais-toi aussi !!!!!!
    Nooooooooooooon mais qu'est-ce que tu veux faire à mon bras ?!!!!!!!!!! *s'enfuit en hurlant*
    Aurélie : Elle peut pas te toucher, t'es un fantôme...
    *n'entend pas car déjà trop loin*

  • Cameby

    29/06/2017

    xDD TT
    Ooh il rougiii pauvre Nila! :P
    Ooh my god! *Cherche l'agrafeuse pour te raccomoder le bras*

  • Kyoya-Beyblade

    29/06/2017

    Cameby wrote: "Putain de correcteur xDD
    Bah.. c'est pas grave! Jsuis sur que Nile passe aussu bien en fille qu'en garçon ! XD
    Aah d'accord !! X))
    "

    J'peux comprendre x))))
    Ouais, tu marques un point...
    Nile : Tais-toi immédiatement ! *tente de frapper Yuki en rougissant mais passe à travers*
    La la la la la je suis encore une fois morte tu peux rien me faire na na na nère...
    La Voix : Si, te parler de veines et de-
    ....... Mon braaas.... C*nasse de Voix.......

  • Cameby

    29/06/2017

    Putain de correcteur xDD
    Bah.. c'est pas grave! Jsuis sur que Nile passe aussu bien en fille qu'en garçon ! XD
    Aah d'accord !! X))

  • Kyoya-Beyblade

    31/05/2017

    Nicori wrote: "J'ai explosé de rire en lisant tes exemples mais j'ai compris l'idée merci! :)
    Ok alors je t'enverrais par message quand ça me viendra. ;) (Pour éviter que tous le monde connaisse ta suite en commentaire...)
    "

    Maieuh ! Ils sont très bien mes exemples ! *boude*
    La Voix : T'as dit toi-même qu'ils étaient étranges...
    Oui mais j'aime bien protester et bouder pour rien *grand sourire*
    La Voix : ........ Si j'avais un cou, je me pendrais.........
    Et une corde aussi, n'oublie pas la corde !

  • Nicori

    31/05/2017

    J'ai explosé de rire en lisant tes exemples mais j'ai compris l'idée merci! :)
    Ok alors je t'enverrais par message quand ça me viendra. ;) (Pour éviter que tous le monde connaisse ta suite en commentaire...)

  • Kyoya-Beyblade

    31/05/2017

    Nicori wrote: "Si tu manques d'idées, je pourrais t'en soumettre quelques unes par message. J'ai souvent une imagination débordante pour inventer les suites... ;)

    J'ai fait 7 ans de théâtre au conservatoire. Je suis pas totalement pro parce que je n'ai pas fait le cycle professionnalisant mais ca m'a rendu exigeante sur le jeu des acteurs. Ouai c'était génial! Ça me manque trop. Mais je veux pas continuer en métier donc j'ai du arrêter le conservatoire et les ateliers de theatre amateurs sont nuls de chez nul...
    Franchement ersatz, j'ai cherché sur Google et n'est trouvée qu'une traduction dérivée de l'allemand. Tu m'expliques ce que tu penses que ça veut dire pour que je sois sure?
    "

    Moi aussi... Sauf pour mes propres histoires ^^' du coup je veux bien, ça serait vraiment sympa...

    Trop coooooool *^* et désolée que tu aies dû arrêter...
    Alors je suis absolument nulle pour expliquer quoi que ce soit, donc ça risque de ne pas être très clair, mais en gros... Un ersatz c'est un substitut, souvent de bien moins bonne qualité que ce qu'il remplace... Je sais pas si c'est très clair, donc je vais essayer de donner un exemple : Imaginons que tu aimes le sucre (pur c'est un peu bizarre mais passons) et que... Je sais pas, moi, tu veuilles pas devenir grosse ou un truc comme ça, du coup tu prends du faux sucre, et tu trouves que franchement c'est pas super bon, mais au moins ça te fait moins grossir... Ben ça sera un ersatz de sucre.
    Ou sinon, imaginons que tu es amoureuse d'un mec, mais comme la vie est cruelle, il se fait écraser par une voiture, du coup tu te console en te mariant avec un autre mec, mais c'est un gros nul et il est jamais là et il n'agit jamais comme un bon mari... Là tu peux dire que c'est "un ersatz de mari".
    ...... J'ai des exemples étranges.

  • Nicori

    31/05/2017

    Si tu manques d'idées, je pourrais t'en soumettre quelques unes par message. J'ai souvent une imagination débordante pour inventer les suites... ;)

    J'ai fait 7 ans de théâtre au conservatoire. Je suis pas totalement pro parce que je n'ai pas fait le cycle professionnalisant mais ca m'a rendu exigeante sur le jeu des acteurs. Ouai c'était génial! Ça me manque trop. Mais je veux pas continuer en métier donc j'ai du arrêter le conservatoire et les ateliers de theatre amateurs sont nuls de chez nul...
    Franchement ersatz, j'ai cherché sur Google et n'est trouvée qu'une traduction dérivée de l'allemand. Tu m'expliques ce que tu penses que ça veut dire pour que je sois sure?

  • Kyoya-Beyblade

    31/05/2017

    Cameby wrote: "Niiiiiiah trop chou !!*0*
    J'adore!! C'est évident que Nile était jalouse xD et qu'il aimait kyoya après la façon dont il a envoyé balader Ludvina xDD !!
    Hum..je l'ai remarqué que quand tu l'a dit...T^T
    Psk je croyais qu'il parlait par papier psk ils étaient en classe et qu'ils ne devaient pas bavarder.. xD
    Après quand j'ai compris le "Car j'avais pas le droit à la parole" j'ai compris et j'ai fais le rapprochement avec save me from myself ^^
    "

    "Jalouse" xDDD bon ben apparemment Nile tu es une fille maintenant xDD
    Nile : Tais-toi immédiatement é.è
    JAMAIS !!!!
    Nan mais justement, c'est mon excuse qu'ils aient pas le droit de parler parce qu'ils sont en cours x)))) pour cacher ma chute et pas tout dévoiler depuis le début...

  • Kyoya-Beyblade

    31/05/2017

    Nicori wrote: "Ben franchement, si t'as eu l'idée, moi je dis fait-le. Parce qu'en plus tu le fais très bien. J'ai lu une très grosse partie de ton blog et franchement Save me from Myself est ce que tu as fait de mieux pour moi sur le plan du fond comme sur celui de la forme. J'ai lu (et joué dans) une pièce de théâtre où le personnage principal était muet et franchement ça rendait bien mais je trouve ta fic encore mieux parce qu'elle joue sur l’ambiguïté de la personnalité de Kyoya.

    Et tu peux caser tous les mots bizarres que tu veux, ça enrichit mon vocabulaire! ;)
    "

    Oui mais justement, je vois pas trop comment continuer ça, là c'est bon, il a eu sa phase de dépression, et maintenant il est casé, je vois pas vraiment quoi rajouter...
    En même temps vu les conneries que j'écris 95% du temps, c'est pas bien difficile...
    T'as déjà joué dans une pièce de théâtre *^* *0* ? C'était bien ????

    C'est pas des mots bizarres, c'est des mots... Bon OK c'est des mots bizarres.

Report abuse