Envers et contre tous : chapitre 21

PDV Kyoya Tategami :
Je marche dans la rue, la tête remplie de pensées diverses et variées. Je n'ai toujours pas trouvé de travail, malgré tous mes efforts. En même temps, vu mon âge, le taux de chômage et le fait que je suis uniquement muni du brevet... Ce n'est pas bien étonnant. Si seulement je n'avais pas arrêté mes études dès le lycée... Je pourrais aider Henna, qui a décroché un petit emploi, elle. Mais il est hors de question que j'aille lécher les bottes de mon père pour qu'il me prenne dans son entreprise. Putain de connard... C'est la seule personne au monde que je hais plus que Doji ! Pourtant, à moins d'un miracle, je n'ai pas d'autre option... Mais je ne le supplierais pas, je n'irais pas le voir, je ne cesserais jamais de le maudire. Plutôt mourir... Je préfère encore partir à la chasse aux miracles. Soudain, une voix inconnue retentit.
<<-Rends-toi, Kyoya Tategami, tu es cerné !>>
Je sors brusquement de mes pensées, et m'aperçoit que je suis entouré par des dizaines de bladers tous habillés de la même façon et brandissant leurs lanceurs dans ma direction.
<<-Qu'est-ce que vous me voulez ?! Je m'exclame, même si j'ai bien reconnu la patte de Doji.>>
Ils ne répondent pas, et projettent leurs toupies contre moi. J'imite leur mouvement. Je n'ai pas de temps à perdre avec des minables pareils...
<<-Rugissement tempêtueux du lion !>>
Comme je m'en doutais, un coup spécial si basique les vainc tous sans exception. Je m'apprête à reprendre Léone, mais à la seconde où il va atteindre ma main, un flash doré s'interpose. Qu'est-ce que... Quoi ?! Je mets quelques instants pour m'apercevoir qu'un blondinet en uniforme m'a volé ma toupie, et est en train de s'enfuir avec. Je le poursuit aussitôt que j'ai compris la situation.
<<-Hé, toi ! Rends-la moi immédiatement !!!>>
Bien entendu, il ne m'obéit pas, et à cause de son avance, je ne parviens pas à le rattraper... Je ne m'arrête que lorsqu'il pénètre dans l'immeuble appartenant à Doji... Putain de merde ! Je ne peux pas le suivre comme cela, sans Léone... Il va pourtant bien falloir que je trouve un moyen de rentrer ! Je dois... Élaborer un plan. Et ce, tout seul. Il est hors de question que n'implique qui que ce soit dans cette histoire. Mais comment faire ? Je me dissimule dans une rue d'où le vigile à la porte du bâtiment est incapable de me voir pour réfléchir. Est-ce qu'une diversion aussi bête et clichée que jeter un caillou dans la direction opposée suffirait ? Non, certainement pas... Mais alors, il me faut trouver une autre distraction... J'ai une idée en apercevant une jeune femme s'avancer dans ma direction. Je n'arrive pas à croire que je vais faire cela... Je l'aborde.
<<-Mademoiselle, désolé de vous déranger, mais pourriez-vous avoir l'amabilité de hurler le plus fort possible ?
-Quoi ?! Mais... Pour quelle raison ?
-C'est pour le tournage d'un film amateur... S'il vous plaît ?>>
Je lui fais alors mon sourire le plus charmeur. Je ne peux garantir qu'elle me croie, mais en tout cas, elle accepte. Je me tapis dans l'ombre, et elle pousse un cri perçant. Le vigile hésite quelques secondes, mais finit par se diriger vers elle. Il ne me voit pas... Je saisis cette chance, bondit de ma cachette et pénètre dans l'immeuble. Je cours, un peu au hasard, en vérifiant toutes les entrées, jusqu'à en trouver une qui n'est pas verrouillée. Je m'apprête à traverser la pièce sans m'arrêter, mais une porte à l'opposé de là où je me trouve s'ouvre, et un jeune homme étrange, excessivement maigre et dont les cheveux recouvrent le visage, s'avance en titubant, ses bras ballants semblant dépourvus de muscles.
<<-Tu es Kyoya Tategami...>>
Je suis incapable de déterminer si c'est une question ou une affirmation.
<<-Qu'est-ce que ça peut te faire ?! Bouge de là !>>
Il sourit. Son rictus est tordu et ne présage rien de bon.
<<-Tu es venu pour récupérer ceci...>>
Il ouvre la main, dévoilant ainsi...
<<-Léone ! Donne-le moi tout de suite !!!
-Techniquement, je suis censé le garder... Mais ce ne serait pas intéressant... Alors... Je veux bien te le rendre, si tu te bats contre moi...
-Espèce de...>>
Je soupire.
<<-J'accepte.>>
Je n'ai pas réellement d'autre choix, si ? Il repasse alors par là d'où il est arrivé. Je le suis, et découvre un stadium dans l'autre pièce dont le plafond est fait de verre. Il jette alors ma toupie à mes pieds, avant d'accrocher la sienne à son lanceur. Je me mets également en garde.
<<-Trois...
-Deux...
-Un...
-Hyper vitesse !!!>>
Un instant passe sans qu'aucun de nous attaque. J'ai un très mauvais pressentiment... Mais dans ce cas, que faire ? Serait-il plus prudent de rester sur la défensive, ou bien d'en terminer rapidement avec un coup spécial ? Je ne sais pas quel est le type de sa toupie, et elle tourne trop vite pour que je puisse l'analyser... Dans ce cas, tant pis.
<<-Explosion dévastatrice du lion !!!>>
Il sursaute, ne semblant pas s'attendre à ce que je démarre ainsi. Des tornades se forment peu à peu, et détruisent la verrière qui sert de plafond, permettant au vent de circuler et devenant plus fortes. Des débris tombent au sol, et je me contente de les éviter sans me poser de questions. Après tout, je suis dans la propriété de Doji, tant mieux si cela peut l'emmerder... Je jette un coup d'½il à mon adversaire. Les flux d'air soulèvent ses cheveux, me permettant de voir ses yeux dorés qui auraient pu être effrayants s'ils n'avaient pas été emplis en ce moment précis de crainte. Il perd ses moyens, et ne paraît pas réellement savoir quoi faire. Pas vraiment étonnant.
<<-Non, non, non, non !!! Ce n'était pas censé se passer comme ça...>>
Soudain, il se reprend.
<<-Hors de question que tu t'en tires comme cela !!! Coup spécial obscur, Serpent... Attaque du venin !!!>>
Sa toupie parvient à dissiper les tornades... Mais a déjà épuisé toute la puissance mise dans son offensive quand elle touche Léone, et ne lui fait aucun dégât. Il serre les dents. Je m'ennuie déjà. C'est ça, que Doji a choisi d'envoyer contre moi ? J'en attendais un peu mieux venant de lui... Est-ce qu'il se raille de moi, ou est-ce qu'il n'y a simplement pas un seul blader à la hauteur parmi ses sbires ? Je me concentre à nouveau sur le combat. J'ai déjà gagné. Sa toupie entoure la mienne, dans une sorte d'attaque de barrage.
<<-C'est tout ce que tu as dans le ventre ?! Pitoyable...>>
Je décide tout de même d'utiliser un coup plus puissant que la première fois, au cas où il lui resterait de la force dissimulée quelque part.
<<-Léone, coup spécial, véritable rugissement tempêtueux du lion !!!
-Qu-quoi ?!!! N-non !!! Éloigne-toiiii !!!>>
Son Serpent est aspiré par la tornade, et perd à la fois par sortie de stadium et par arrêt de rotation. Il s'écroule sur le sol, et reste ainsi, sans bouger si l'on exclut les spasmes qui agitent son corps.
<<-C'était trop facile. Je dis tout en reprenant mon Léone, plus parce que je suis certain que Doji m'observe et peut m'entendre en ce moment là que pour mon adversaire déjà vaincu.>>
Je m'apprête à partir, mais, juste avant de quitter la pièce, j'ai une idée. Je reviens sur mes pas, et ramasse sa toupie, avant de m'en aller. Il s'en rend immédiatement compte, se dirige vers moi à quatre pattes et agrippe ma jambe.
<<-R-rends-le moi !!! Il me supplie. Tu ne peux pas faire ça !!!>>
Vous n'avez pas hésité, vous... Je lui donne plusieurs coups de pied et lui écrase volontairement les bras et les mains, ce qui me dégoûte passablement vu qu'il a tellement peu de graisse que j'ai l'impression de toucher directement ses os, jusqu'à ce qu'il me lâche.
<<-Poison Serpent !!! Je l'entend gémir avant que je ne sorte enfin de cette salle.>>
Je retiens un bâillement. Loin de sortir du bâtiment, je vais tranquillement jusqu'au bureau de Doji. J'ai deux ou trois mots à lui dire... Sa porte est verrouillée, et je la débloque à l'aide de Léone, seulement pour découvrir la deuxième personne que je hais le plus au monde derrière, comme je m'y attendais. Il paraît savoir depuis bien longtemps que j'allais venir, comme je m'en doutais également. Son immeuble doit être truffé de caméras...
<<-Alors comme ça, tu as vaincu Reiji... Tsss. Cet imbécile n'a même pas suivi les ordres que je lui avais donné, et t'as rendu ta toupie. Il a bien mérité sa défaite. Enfin, cela n'a que peu d'importance... Puisque je vais te battre !>>
À ces mots, il dégaine son Dark Wolf.
<<-3...
-2...
-1...
-Hyper vitesse !>>
Nos deux toupies se mettent à tourner dans le bureau. Je décide d'utiliser une nouvelle fois directement un coup spécial, car je sais que s'il utilise sa Morsure Fulgurante des Ténèbres, mes chances de m'en sortir seront quasiment minimes. Et puis, je ne suis pas sûr d'avoir la force de supporter son visage hideux bien longtemps sans vomir.
<<-Rugissement tempêtueux du lion !>>
Cependant, utiliser une attaque plus puissante dans un endroit si restreint serait suicidaire...
<<-Quel manque de politesse... Déranger mon bureau d'une telle manière... Dark Wolf->>
Il ne finit jamais sa phrase, car le gigantesque cactus posé à côté de lui tombe à cause de la tornade... Sur lui. Outch. Le cri de douleur qu'il pousse en cet instant me donnerait presque pitié de lui. Je ne souhaiterais probablement cela à personne, sauf à mon père... Sa toupie s'arrête. Je reprend mon Léone, et reste un instant coi, au beau milieu de la pièce où règne effectivement un bazar monstre. Des documents sont éparpillés sur le sol, plusieurs petits pots contenants des cactées se sont écrasés sur le sol et les plantes piquantes sont plutôt abîmées, sans même parler de la forme sanguinolente du maître des lieux, qui vient compléter ce carnage d'une manière assez morbide. Je retrouve finalement mes esprits, me saisit de son Wolf, et me dirige vers son bureau. J'ouvre un tiroir, puis un second... Bingo. De l'argent liquide. Je fourre les billets dans mes poches, avant de m'enfuir. Dans un élan de pitié et pour ne pas me rendre coupable de meurtre, j'appelle tout de même les urgences. Après cela, je n'ai que deux options : soit Doji va me laisser tranquille pour toujours... Soit il va vouloir me tuer pour de bon. Je soupire. J'espère sincèrement que cela lui aura servi de leçon, et qu'il verra que quand il s'agit de moi... Qui s'y frotte s'y pique. Je sourit légèrement, avant de soupirer. Je crois que la pléthore d'émotions que j'ai ressenties aujourd'hui m'a plus affecté qu'il ne le faudrait... Depuis quand est-ce que je suis dans l'humour noir, moi ? Je suis plus qu'heureux de rentrer chez moi... Je contemple les rectangles de papier vert, chacun d'une valeur de cent euros, avec une pointe de joie. Je ne pourrais pas rembourser toutes mes dettes avec cela, certes... Mais cela va tout de même en couvrir une bonne partie ! Et puis... Je jette un coup aux deux toupies ennemies que j'ai en ma possession. Avec un peu de chance, je réussirais à obtenir encore plus d'argent...
 
Je prend mon portable, et cherche dans mes contacts jusqu'à tomber sur "Enfoiré". Je lui passe un coup de fil. Une sonnerie, deux sonneries... Une voix féminine répond.
<<-Allô ?
-Je voudrais parler à M. Doji Mizuchi, est-ce qu'il est là ?
-Eh bien... En fait, il est à l'hôpital, actuellement... Apparemment, un cactus géant qu'il gardait dans son bureau lui est tombé dessus...>>
En même temps, il n'avait qu'à avoir des tournesols comme décorations... Quelle idée de garder une plante piquante pesant au moins son poids à côté de soi !
<<-Par conséquent, il serait conseillé de le laisser se reposer...
-S'il vous plaît, mademoiselle... C'est très important.
-Bon, d'accord... Mais ménagez-le !
-Ne vous inquiétez pas.>>
Quelques moments se passent, et j'entend la voix agaçante de Doji à l'autre bout du fil.
<<-Qu'y a-t-il ?>>
Il semble assez énervé.
<<-Voilà, au cas où tu n'aurais pas remarqué, c'est moi qui ait ton Dark Wolf...
-Kyoya !!!>>
Son ton est soudainement empreint de colère, et, chose que je n'aurais jamais cru connaître de sa part... De peur. Bon, je dois admettre que j'y suis peut-être allé un peu fort. Mais je ne pouvais pas prédire que cela arriverait !
<<-Et d'ailleurs, j'ai aussi Poison Serpent en ma possession. Alors, je me suis demandé si tu voulais les récupérer... En échange d'une rançon, bien sûr.
-Tu peux les garder.>>
Je manque de m'étrangler.
<<-Je n'ai que faire de cette toupie. Contrairement à toi, je suis millionnaire. Je n'ai qu'à acheter exactement la même, en tous points, et le tour sera joué. Garde-la, jette-la du haut d'un pont, vends-la ou utilise-la, peu m'importe.>>
À ces mots, il raccroche. Bon, ça n'a pas marché... Tant pis. Mais tout de même... Comment peut-on être si peu attaché à sa toupie ? Ce type est vraiment un enfoiré...
 
 
 
Bon, alors, c'est très simple, pour écrire chaque chapitre d'EECT, je me donne des objectifs. Or, un de ces objectifs était d'inclure au moins UN VRAI combat dans cette fiction (parce que bon, jusqu'alors, il y a eu deux dixièmes de combat entre Ulrich et des mecs randoms, et un dixième avec Nile, donc même en additionnant, ça faisait pas un vrai combat, et pour une fiction sur Beyblade où ils ont des toupies, ça craint un peu quand même, mais en même temps je suis pas douée pour les combats... J'espère qu'après avoir additionné les minis-combats de ce chapitre, ça fera un entier), et il fallait aussi que Doji se venge parce que... Ben parce qu'il avait dit qu'il le ferait, voilà. Donc j'ai fait d'une pierre deux coups et j'ai mis tout ça dans ce chapitre. En plus ça tombe bien, parce que certes la situation financière de Kyoya est toujours mauvaise, mais au moins, elle est un tout petit peu moins merdique maintenant. Donc, bonne nouvelle, si tout se passe bien, on ne devrait plus voir Doji (ou ses esclaves/PAN/les membres actifs de la Nébuleuse Noire), c'est cool non ?
La Voix : T'aurais aussi pu ne pas l'inclure...
Bah non sinon il se passerait VRAIMENT rien dans cette fiction.
Aurélie : Euh..........
Bref -_- ah oui et aussi, je sais, le combat avec Reiji -je viens de me rendre compte que j'avais totalement zappé de préciser pendant ou avant le combat que oui, c'était bien Reiji, enfin c'était trèèèès légèrement évident mais quand même- est très très très mal foutu, mais bon... Je pense sincèrement que le meilleur moyen de le vaincre est d'utiliser son coup spécial dès le début plutôt que d'attendre (parce que sinon vu que ta toupie est détruite soit il sera moins puissant, soit tu pourras carrément pas l'utiliser), et ce à la condition qu'il ne puisse pas l'arrêter avec sa roue de fusion ou un truc comme ça (comme par exemple dans le combat contre Gingka, où à mon avis il l'avait pas du tout "bloqué" et sa toupie aurait dû arrêter de tourner ou au moins tourner moins vite, mais bon, la série dit qu'il a arrêté l'attaque dont je vais pas me lancer dans un débat là-dessus -_-)... Et bon, certes, ça Kyoya ne peut pas le savoir, mais j'estime que quand tu es en territoire ennemi, que tu ne sais rien de ton adversaire et que des ennemis bien plus puissants peuvent surgir à tout moment et te trucider, vaut mieux en finir vite (à moins que ton adversaire soit Ryuga et qu'il puisse absorber ta puissance mais bon...).
Hatsu : ... *va vers Kyoya, prend Poison Serpent et le rend à Reiji*
Hatsu, t'es beaucoup trop gentille, on dirait Aurélie mais en moins belle -3-
Hatsu : Toi tais-toi parce que tu es à la limite de te prendre une armoire dans la tête.
Mais j'ai rien fait !!!
La Voix : Euh...
Bon, OK, j'ai peut-être torturé quelques milliers de gens, j'en ai peut-être tué quelques millions, et j'ai peut-être mangé le dernier cookie de la boîte sans demander son avis à personne. Mais c'est pas une raison !
La Voix : Si j'avais un visage et une main...
Combien de fois est-ce que j'aurais à te dire que tu n'en as pas et que tout le monde s'en fout que si tu en avais tu ferais un facepalm ?!!
Aurélie : Autant de fois que j'aurais à te dire d'arrêter d'être une psychosadicoperverse.
... Ah ouais, quand même... Ça fait beaucoup de fois...
[Faut que j'arrête d'écrire des pavés plus longs que mes propres chapitres moi...]

Tags : Envers et contre tous - Fiction - Chapitre 21

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.158.55.5) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Kyoya-Beyblade

    22/06/2017

    Cameby wrote: "Ah nul..m'en fous! Il a plus son Wolf!! Psk si c'est une toupie bleu/rouge ou jaune qu'il s'est procuré il sera nul...uu les tsyle de toupies banal qu'on fait aux autres adversaire la xD
    Ah d'accord..il s'est jeté par la fenêtre..bien fait uu
    "

    Vu à quel point il est riche, ça m'étonnerait ^^""""
    En fait, probablement pas parce que je n'ai pas envie de me faire trucider à coups d'armoire...
    Hatsu : *garde un ½il -mauvais- sur Yuki*
    Mais bon, tu peux toujours rêver que c'est la vérité......

  • Cameby

    20/06/2017

    Ah nul..m'en fous! Il a plus son Wolf!! Psk si c'est une toupie bleu/rouge ou jaune qu'il s'est procuré il sera nul...uu les tsyle de toupies banal qu'on fait aux autres adversaire la xD
    Ah d'accord..il s'est jeté par la fenêtre..bien fait uu

  • Kyoya-Beyblade

    19/06/2017

    Cameby wrote: "MOUHAHAHAHA !!!!!! J'ai juste envie de dire :

    BIEN JOUÉ KYOYA !!!
    DANS VOS FACES DE MERLAN FRI DOJI ET REIJI !!!
    VOUS N'AVEZ PLUS DE TOUPIE !!
    MINABLE QUE VOUS ÊTES HAHA!!
    "

    En fait, Doji a toujours une toupie, il a juste plus son Wolf... Quand à Reiji, je sais pas, dans le résumé du scénario que j'avais écrit pour ne pas l'oublier, j'ai mis qu'il s'était probablement jeté par la fenêtre ou fait jeter par la fenêtre -w-.......

  • Cameby

    19/06/2017

    MOUHAHAHAHA !!!!!! J'ai juste envie de dire :

    BIEN JOUÉ KYOYA !!!
    DANS VOS FACES DE MERLAN FRI DOJI ET REIJI !!!
    VOUS N'AVEZ PLUS DE TOUPIE !!
    MINABLE QUE VOUS ÊTES HAHA!!

Report abuse